Travail.Suisse revendique une hausse de salaires de 2% pour 2015

Alors que l'économie helvétique a retrouvé un taux de croissance "appréciable", Travail.Suisse estime qu'il est temps que les employés soient récompensés pour leur engagement. Pour 2015, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs exige une hausse des salaires "d'un ordre de grandeur de 2%".

"Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) chiffre, pour l'année en cours, le taux de croissance économique à 2% et son pronostic pour 2015 prévoit même un taux de croissance de 2,6%", a souligné lundi la centrale syndicale dans un communiqué. Travail.Suisse rappelle que les salariés du pays ont contribué "avec un engagement important et une flexibilité accrue" à sortir la Suisse de la crise.

La faîtière et ses fédérations affiliées Syna, transfair et Hotel & Gastro Union sont d'avis que la plupart des branches d'activités disposent désormais d'une marge de manoeuvre suffisante pour revoir à la hausse significativement les rémunérations de leurs employés. D'autant que "les augmentations salariales des quatre dernières années ont été très modestes."

Entre 1,7 et 2,3% pour Employés Suisse

En décembre dernier, au terme de la ronde de négociations pour 2014, Travail.Suisse avait qualifié ces dernières d'"à peine satisfaisantes". Seule une bonification moyenne de 1% avait pu être obtenue. Selon les branches, les résultats variaient d'un gel des salaires à une hausse de 2,5%.

Le 29 juillet dernier, l'organisation syndicale Employés Suisse a réclamé pour 2015 des améliorations salariales de 1,7% dans ses branches principales (l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux, ainsi que l'industrie chimique). Pour l'industrie pharmaceutique, une hausse de 2,3% est exigée.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus