Une Américaine accusée d'avoir vendu de fausses actions Facebook

Une Américaine de l'Etat du Wisconsin a été inculpée jeudi pour avoir vendu de fausses actions Facebook en tirant profit de l'impatience autour de la prochaine introduction en bourse du premier réseau communautaire mondial. Elle est accusée de 31 chefs d'inculpation, dont vol, faux et déclarations trompeuses.Selon la plainte enregistrée jeudi, l'inculpée aurait prétendu disposer d'un million de dollars d'actions Facebook. Elle aurait convaincu plusieurs personnes de s'en porter acquéreur. Elle a aussi expliqué que sa fille était liée à Mark Zuckerberg, le patron et fondateur de Facebook, et qu'elle avait ainsi eu accès à des titres de sa société. /SERVICE


Actualisé le