Une soixantaine de personnalités sur les listings HSBC

Une soixantaine de personnalités figurent sur les listings des détenteurs français de comptes en Suisse de la banque HSBC transmis aux autorités françaises par Hervé Falciani, selon "Le Monde". Le quotidien révèle par ailleurs que l'ex-informaticien a livré non pas une mais deux listes de clients qui auraient fraudé le fisc.

Certaines des personnalités citées, des chefs d'entreprise ou des sportifs résidant en Suisse, sont titulaires de comptes parfaitement en règle, précise "Le Monde". D'autres, dont la plupart auraient déjà régularisé leur situation, sont avocats, artistes, écrivains ou hommes d'affaires.

Plusieurs personnalités expliquent au quotidien avoir été désignées comme ayants droit par leurs parents et être devenues cobénéficiaires des comptes après leur décès.

Un écrivain ayant ouvert un compte HSBC à Londres, où il vivait, ne s'explique pas comment son nom se retrouve sur le fichier suisse. Un humoriste évoque une erreur et un célèbre chef-cuisinier plaide l'étourderie.

Information judiciaire

Les enquêteurs tentent maintenant d'identifier les personnes qui se cachent derrière des sociétés offshore ou des comptes attribués à des employés de la banque qui pourraient être des prête-noms, ajoute "Le Monde".

Le parquet de Paris a ouvert le 23 avril dernier une information judiciaire sur les conditions dans lesquelles des milliers de contribuables français ont ouvert des comptes non déclarés chez HSBC. L'information porte notamment sur des faits présumés de démarchage bancaire illicite et de blanchiment de fraude fiscale en bande organisée.

La liste HSBC de Genève transmise à la France totalise près de 3000 comptes détenus par des personnes physiques et morales susceptibles d'être résidentes en France, pour un avoir total de près de 5 milliards de dollars (4,5 milliards de francs), a affirmé en juillet le député socialiste Christian Eckert dans un rapport.

Affaire enterrée

Interrogé par "Le Monde", l'élu évoque longtemps "côté judiciaire, une vraie volonté d'enterrer l'affaire quand elle a été transmise à Paris" il y a plus de quatre ans, sous le mandat du président Nicolas Sarkozy.

L'ancien informaticien de la banque HSBC à Genève Hervé Falciani a révélé en 2008 des fichiers permettant de découvrir des milliers d'évadés fiscaux dans le monde, ce qui lui vaut d'être poursuivi en Suisse.

L'homme avait été arrêté en juillet 2012 en Espagne. Son extradition avait toutefois été refusée en mai dernier, en dépit d'un mandat d'arrêt international lancé par Berne.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes