Unia réclame une hausse des salaires dans l'horlogerie

A une semaine de l'ouverture du salon Baselworld, Unia dénonce le blocage des négociations salariales dans l'horlogerie. Le syndicat revendique une hausse de 100 francs des salaires minimaux d'embauche pour combattre la sous-enchère salariale."Nous n'avons pas été entendus", a affirmé jeudi le négociateur de la délégation horlogère d'Unia et membre du comité directeur Aldo Ferrari. "Les salaires de l'horlogerie ne sont pas swissmade", a ajouté le syndicaliste en dénonçant l'attitude des représentants patronaux. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes