Union bancaire: Schäuble appelle l'UE à ne pas ralentir le projet

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble souhaite que le projet d'union bancaire puisse être adopté en début d'année prochaine. Il a appelé le Parlement européen à ne pas ralentir le processus, dans un entretien à l'édition dominicale du "Frankurter Allgemeine Zeitung".

"Je suis très satisfait de ce qui a été décidé sur l'union bancaire (...). Maintenant, c'est au Parlement européen de prendre ses responsabilités pour que nous puissions boucler la législation européenne avant les prochaines élections européennes en mai" 2014, a déclaré le ministre, selon un extrait de l'interview envoyée samedi par le journal.

Les ministres des Finances européens étaient parvenus mercredi soir à un accord majeur sur l'union bancaire, un projet complexe destiné à éviter une nouvelle crise de la zone euro. Cet accord doit permettre la création d'un mécanisme unique de résolution, chargé d'organiser la faillite éventuelle des banques de la zone euro.

Texte "inquiétant"

Mais le président du Parlement européen, l'Allemand Martin Schulz, avait promis jeudi "de très longues négociations" avec les députés européens. Il a jugé le texte "inquiétant" et "très éloigné" des ambitions des députés européens.

M. Schulz avait notamment critiqué la complexité du mécanisme proposé: création d'un fonds commun abondé par les banques, destiné à financer d'éventuelles liquidations, et une "autorité de résolution" chargée de prendre les décisions, sous l'autorité toutefois, en dernier recours, des gouvernements nationaux.

Pour M. Schulz, il serait "inacceptable" que le Parlement perde ses prérogatives législatives au profit d'un mécanisme purement intergouvernemental.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes