Vers une amende encore plus salée pour Credit Suisse

Le Credit Suisse pourrait devoir payer aux autorités américaines jusqu'à 2,5 milliards de dollars (2,2 milliards de francs) d'amende pour avoir incité des contribuables américains à ouvrir des comptes non déclarés en Suisse et échapper au fisc américain. L'information émane du "Wall Street Journal", sans qu'il soit possible de vérifier ce chiffre.

La banque helvétique verserait environ 600 millions de dollars au régulateur bancaire de l'Etat de New York et 100 millions à la Réserve fédérale, en plus d'une amende de 1,7 milliard de dollars au département américain de la Justice, d'après le quotidien financier.

Selon l'agence Reuters, le journal économique se base pour articuler ces chiffres sur des personnes de confiance, mais sans avancer de noms. Jusqu'à présent, les analystes estimaient que l'amende que pourrait devoir payer Credit Suisse serait de l'ordre de 1,4 à 1,6 milliard de dollars (de 1,2 à 1,4 milliard de francs).

L'amende pourrait donc être nettement plus élevée que celle payée par UBS en 2009. La banque avait alors réglé 780 millions de dollars (685 millions de francs) pour régler une affaire similaire en divulguant en outre les identités de certains de ses clients américains qu'elle avait aidés à fuir le fisc.

Le Département américain de la justice pourrait annoncer cette semaine l'ouverture d'une procédure pénale contre Credit Suisse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes