Wärtsilä supprime 1000 emplois - Le site de Winterthour touché

L'industriel finlandais Wärtsilä a annoncé mercredi la suppression de 1000 postes, malgré un bénéfice net en hausse, afin d'"améliorer la compétitivité" du groupe. Des postes seront également biffés en Suisse.

Le site de Winterthour (ZH), qui réunit des activités dans le marketing, la recherche et le développement ainsi que la logistique, sera touché, a annoncé la filiale suisse du groupe. Le nombre d'emplois qui seront supprimés n'est cependant pas divulgué.

Un plan social est prévu. Quelque 540 personnes travaillent en Suisse pour le groupe, selon des informations disponibles sur son site internet. L'entité helvétique de Wärtsilä trouve son origine dans les activités de moteur diesel du groupe zurichois Sulzer. Ces dernières avaient fusionné avec Wärtsilä Diesel Oy en 1997.

Le groupe a annoncé un vaste plan d'économies, à travers la suppression de 1000 postes au total, dans le monde entier, d'ici à la fin 2014. La Finlande serait le pays le plus touché, avec 200 emplois concernés. L'entreprise compte quelque 18'600 employés dans environ 70 pays.

Compétition intense

Ce plan est dû à "la faible croissance" et à "la compétition intense" du marché et a pour but d'économiser 60 millions d'euros (74 millions de francs) par an. Début janvier Wärtsilä avait annoncé qu'il avait eu des discussions inabouties avec le motoriste britannique Rolls-Royce qui offrait de le racheter.

Le bénéfice net de Wärtsilä, qui fabrique des moteurs de bateaux et des centrales électriques, a augmenté en 2013 de 15%, à 391 millions d'euros. Le chiffre d'affaires a reculé de 1,5% à 4,654 milliards d'euros, reflétant un ralentissement de l'activité, en particulier dans la construction des centrales électriques.

/ATS


Actualisé le