Wal-Mart attaque Visa aux Etats-Unis pour avoir gonflé ses frais

Wal-Mart poursuit en justice Visa qu'il accuse de lui avoir imposé 5 milliards de dollars (4,4 milliards de francs) de frais en plus pendant huit ans. L'émetteur de cartes bancaires aurait abusé de sa position dominante pour mettre en place des accords faussant la concurrence.

Le premier distributeur mondial affirme que Visa s'est entendu avec des banques américaines du 1er janvier 2004 au 27 novembre 2012 pour gonfler les frais imposés aux détaillants lors des transactions effectuées avec ses cartes bancaires, selon une plainte déposée jeudi devant un tribunal de l'Arkansas (sud).

De manière générale, les détaillants américains doivent verser aux deux émetteurs de cartes bancaires, Visa et Mastercard, des frais de 2 ou 3% lorsque leurs clients règlent leurs achats par carte bancaire.

Wal-Mart accuse Visa et des banques, dont il ne cite pas les noms, d'avoir abusé de leur position -dominante et "monopolistique"- en mettant en place des accords tacites qui faussent la concurrence. D'autant que les détaillants comme lui-même ne peuvent faire autrement que s'y plier, assure-t-il.

Pratiques "anticoncurrentielles"

"Même si Wal-Mart est le plus gros détaillant du pays (...), il ne peut pas se permettre de ne pas accepter les cartes Visa. Sinon cela se traduirait par une baisse inacceptable des ventes", indique la plainte. Il ajoute que cela a permis à Visa au contraire d'engranger 350 milliards de dollars (310 milliards de francs) sur huit ans.

Il estime que de telles pratiques "anticoncurrentielles" lui ont causé d'"énormes" dommages au cours de la période.

Ce n'est pas la première fois que Wal-Mart s'en prend à Visa. En 2005, le groupe de distribution, associé à sept millions de détaillants, avait lancé une action contre l'émetteur de cartes et son rival Mastercard pour des faits qui s'étaient produits avant 2004. Il les accusait notamment de se consulter pour fixer les frais de traitement de transactions.

Les deux parties étaient parvenues à un accord en juillet 2012, selon lequel Visa et Mastercard s'étaient engagés à réduire les frais imputés aux détaillants. La plainte visait aussi des banques, dont Bank of America et JPMorgan Chase.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes