Walter Fust élu au conseil d'administration de Tornos

Walter Fust entre au conseil d'administration de Tornos. Les actionnaires du fabricant prévôtois de machines-outils ont élu mercredi à une large majorité l'entrepreneur alémanique dans l'organe de surveillance.

Walter Fust, principal actionnaire de Tornos avec une participation de près de 43% depuis le début de l'année, espère sauver l'entreprise en difficulté. En 2013, le groupe a doublé sa perte nette à 45,6 millions de francs.

"Il faut repartir de zéro", a expliqué Walter Fust dans un entretien à l'ats au terme de l'assemblée générale qui s'est tenue à Moutier (BE). Pour lui, les douze dernières années ont été des années perdues. Les pertes se sont additionnées et la gestion s'est révélée désastreuse.

Pendant cette même période, l'horlogerie a connu une croissance extraordinaire et Tornos n'a pas su en profiter, estime M. Fust. Pourtant ce secteur est l'un des principaux clients de l'entreprise du Jura bernois.

Reconductions

Outre l'élection de M. Fust, l'assemblée générale de Tornos a reconduit les autres administrateurs du groupe, à savoir Frank Brinken, également directeur général du groupe saint-gallois Starrag, Michel Rollier, qui détient près de 15% du capital, et le président François Frôté. Deux administrateurs, le vice-président Claude Elsen et Philippe Maquelin, ne se représentaient pas.

Les actionnaires de Tornos ont également accepté de modifier les statuts de l'entreprise pour se conformer aux nouvelles exigences liées à l'initiative Minder.

/ATS


Actualisé le