Anthony Edwards, no 1 de la draft à Minnesota

Il rêve de ressembler à Dwyane Wade et même faire mieux que l'ancienne star de Miami. L'arrière ...
Anthony Edwards, no 1 de la draft à Minnesota

Anthony Edwards, no 1 de la draft à Minnesota

Photo: KEYSTONE/AP/Karen Pulfer Focht

Il rêve de ressembler à Dwyane Wade et même faire mieux que l'ancienne star de Miami. L'arrière Anthony Edwards, drafté par Minnesota en no 1, n'a plus qu'à faire ses preuves avec les Timberwolves.

Agé de 19 ans, issu de l'Université de Géorgie où il a tourné à 19 points de moyenne, ce joueur très athlétique (1,98 m) qui n'aime rien tant qu'à attaquer le cercle, intégrera une équipe qui possède déjà un noyau de jeunes stars avec le pivot Karl-Anthony Towns et l'arrière D'Angelo Russell, respectivement N.1 et N.2 de la Draft en 2015.

Edwards vient donc agrandir une meute de louveteaux qui vont devoir faire exister la franchise de Minneapolis dans une conférence Ouest dont ils n'ont atteint les play-offs qu'une fois depuis 2004.

'C'est un sentiment indescriptible. Il y a tant d'émotions, c'est plus fort que tout', a commenté sur ESPN le jeune homme, qui succède au palmarès des no 1 de la draft à Zion Williamson, choisi l'an passé par les Pelicans de La Nouvelle-Orléans.

Aucun grand favori n'émergeait de cette cuvée 2020, contrairement à celle de l'an passé qui avait vu ce dernier se démarquer sans rival.

Edwards était en concurrence pour être le plus haut drafté avec deux autres candidats: l'intérieur James Wiseman et le meneur LaMelo Ball. Le premier, issu de l'Université de Memphis, a été choisi en 2e position par Golden State, qui avaient besoin de renforcer leur secteur intérieur.

Ball chez Jordan

Un choix rendu incertain, à peine quelques heures avant la cérémonie, tenue virtuellement, Covid oblige, par la blessure à la jambe droite de Klay Thompson, survenue mercredi après-midi lors d'un entraînement.

La star des Warriors, qui doit passer des examens pour en déterminer la nature et la gravité, a manqué la saison passée après s'être rompu les ligaments croisés du genou gauche en juin 2019. Et une nouvelle longue absence aurait pu pousser la franchise, championne NBA en 2015, 2017, 2018, à opter pour un arrière.

Bien que meneur, LaMelo Ball en avait le profil et le talent, mais il l'exprimera finalement aux Charlotte Hornets, franchise propriété de Michael Jordan, qui l'ont choisi en 3e position.

Le frère de Lonzo, qui évolue aux Pelicans, a fait ses armes en jouant dans les championnats professionnels lituanien et australien, notamment aux Illawarra Hawks où il a affiché 17 points, 7,4 rebonds et 6,8 passes de moyenne.

Derrière ce trio, l'arrière Patrick Williams a été sélectionné en 4e position par les Chicago Bulls, l'arrière Isaac Okoro en 5e par les Cleveland Cavaliers, l'ailier Onyeka Okongwu en 6e par les Atlanta Hawks.

Le meneur français Killian Hayes est lui l'Européen drafté le plus haut de cette cuvée 2020, en 7e position par les Detroit Pistons.

Tous ces jeunes joueurs et les 53 autres sélectionnés sur deux tours lors de cette cérémonie, auront un mois pour s'adapter à un nouvel environnement professionnel, intégrer un collectif, avant le coup d'envoi de la saison le 22 décembre.

/ATS