La Suisse domine le Canada avec la manière

La Suisse a remporté une victoire importante samedi au Championnat du monde à Helsinki. Reçue ...
La Suisse domine le Canada avec la manière

La Suisse domine le Canada avec la manière

Photo: KEYSTONE/EPA/Mauri Ratilainen

La Suisse a remporté une victoire importante samedi au Championnat du monde à Helsinki. Reçue 5 sur 5, elle a dominé le Canada 6-3 pour prendre seule la tête de son groupe.

Ce succès ne résonne certainement pas aussi fort que celui de 2006 aux JO de Turin, ni que celui obtenu en demi-finale du Mondial 2018 à Copenhague. Mais battre le Canada dans une vraie compétition demeure toujours un petit événement. Evénement et pas exploit parce que la Suisse a mérité sa victoire et qu'elle regardait son adversaire dans les yeux dès le premier lancer de puck.

Qualifiée pour les quarts de finale avant ce match, la sélection à croix blanche a pu aborder cette rencontre sans pression supplémentaire, mais avec cette envie de bien faire. On a tout de suite senti les joueurs de NHL trépigner face à certains de leurs coéquipiers. Et avec cinq des six buts inscrits par des 'NHLers', les Helvètes ont relevé le défi.

Marquer les esprits

Dans ce duel de prestige face à l'autre formation invaincue du groupe A, la Suisse avait envie de marquer les esprits. Et les corps, comme en atteste la charge absolument inutile de Timo Meier sur Whitecloud à la 4e. Heureusement pour l'attaquant des San Jose Sharks, les arbitres ont estimé qu'il s'agissait d'une charge à la bande et non pas d'une charge par derrière. Conséquence, l'Appenzellois n'a eu à purger que cinq minutes de pénalité.

Et durant cette longue période en infériorité numérique, les joueurs de Patrick Fischer ont été excellents. Ils ont d'ailleurs bien cru ouvrir la marque à la 10e grâce à Nico Hischier, mais les arbitres ont logiquement invalidé cette réussite pour une obstruction sur le gardien.

Ambühl à l'honneur

En parlant de gardien, le premier tiers fut un cauchemar dans les deux camps. D'habitude très sûr, Leonardo Genoni s'est montré hésitant à plusieurs reprises. Il a encaissé le premier but dans un angle impossible, puis le deuxième sur un lancer 'foiré' de Lowry en infériorité numérique.

En face, Logan Thompson n'a pas dégagé une immense sérénité sur l'égalisation de Fora (13e), ni sur celle de Kukan (16e). Il n'a en revanche rien pu faire sur le laser de Nico Hischier à la 27e.

La Suisse a composté sa victoire à la 44e lorsque Pius Suter a fort joliment battu Thompson. Puis Timo Meier s'est offert un sixième but dans la cage vide. A noter qu'avant la rencontre, l'IIHF a célébré Andres Ambühl et ses 120 matches en Championnat du monde.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus