Le Canada, eldorado vers une carrière pro ?

Deux jeunes hockeyeurs de la région, l’ancien Ajoulot Swen Meusy et le Biennois Alessio Beglieri ...
Le Canada, eldorado vers une carrière pro ?

Deux jeunes hockeyeurs de la région, l’ancien Ajoulot Swen Meusy et le Biennois Alessio Beglieri, vont entamer cet automne leur saison dans des ligues juniors outre-Atlantique. Un exode précoce perçu comme une passerelle ou un raccourci vers le monde professionnel

Le gardien Alessio Beglieri a préféré délaisser la fin de sa formation au HC Bienne pour tenter sa chance au Canada. (Photo : Mauricette Schnider) Le gardien Alessio Beglieri a préféré délaisser la fin de sa formation au HC Bienne pour tenter sa chance au Canada. (Photo : Mauricette Schnider)

Traverser l’Atlantique en quête d’un rêve. De plus en plus de jeunes hockeyeurs voient le Canada comme le raccourci, ou une chance accrue, vers une possible carrière professionnelle. Deux joueurs de la région s’apprêtent à commencer la saison au Canada. Le gardien biennois Alessio Beglieri, 20 ans, s’est envolé il y a quelques jours pour la ligue junior de l’Ontario (OHL), réputée être la meilleure du monde. Le Jurassien Swen Meusy a, lui, fait le pari il y a un an déjà de s’expatrier aux Bradford Rattlers en ligue junior « Greater Metro » (GMHL), une division inférieure qui englobe l’Ontario et le Québec.

Swen Meusy : « Ici, je n'avais pas d'opportunité qui correspondait à mes attentes »

Swen Meusy est parti tenter sa chance au Canada depuis un an déjà. Swen Meusy est parti tenter sa chance au Canada depuis un an déjà.

Formé au HC Ajoie, cet attaquant de 21 ans n’entrait pas dans les plans de l’effectif professionnel. « J’avais fini mon cursus junior en Suisse et il fallait que je passe ce cap pour monter dans le monde adulte. Mais je n’avais pas d'opportunité qui correspondait à mes attentes. Je n’ai pas encore le niveau de la Swiss League, je ne vais pas me le cacher. Ajoie montait en plus en National League donc ça s’annonçait très compliqué. J’ai donc décidé de traverser l’Atlantique car là-bas le cursus junior va jusqu’à 21 ans », explique Swen Meusy qui voit le Canada comme « un tremplin ».


« Je pense que c’est le chemin le plus rapide pour être pro »

A l’inverse, Alessio Beglieri a l’avantage d’avoir déjà figuré sur des feuilles de match en National League avec le HC Bienne. Cette saison, il avait la possibilité de figurer comme quatrième gardien, voire troisième, du groupe professionnel. Les perspectives de faire des apparitions dans l’élite suisse lui semblaient bouchées. La proposition des Mississauga Steelheads en OHL lui paraissait plus intéressante.

Alessio Beglieri : « Pressé ? Non, mais envie de réussir »

« C’est la meilleure ligue junior du monde. L’infrastructure est déjà pro. Avec le nombre de matches qu’ils me proposaient, j’ai choisi d’aller là-bas. C’est clair que rien n’est garanti mais normalement je pars premier gardien », avance le jeune gardien seelandais après avoir rencontré les dirigeants nord-américains. Un choix osé qui implique d’abandonner la formation en Suisse. « C’est clair que c’est différent de ce qu’on propose ici avec un plan plutôt dirigé vers la formation. Je pense que c’est le chemin le plus rapide pour être pro », se risque Alessio Beglieri. Aller au Canada signifierait être pressé ? « Non ! Ça veut dire qu’on a envie de réussir », rit le jeune homme.


Plonger dans la ferveur nord-américaine

Ce que vont chercher ces jeunes hockeyeurs de l’autre côté de l’Atlantique, c’est aussi une aventure humaine et une profonde culture du hockey sur glace. Les matches des juniors attirent plusieurs milliers de spectateurs. Présent en Ontario depuis un an déjà, Swen Meusy confirme que le hockey rythme la vie canadienne. « Il y a une ferveur incroyable. Le dimanche, c’est match de NHL, c’est le sport que tout le monde regarde en famille. Tout le monde s’y connait. Pour tout hockeyeur, cet engouement est incroyable, tu es dedans à 100% », raconte l’ancien Ajoulot. Sans oublier que les recruteurs des divisions supérieures, de AHL ou NHL, observent ces ligues juniors où chaque jeune espère taper dans l’œil de celui qui leur ouvrira, peut-être, les portes du monde professionnel et de la cour des grands. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus