Fribourg s'en sort pour sa première

A Fribourg, les Dragons ont inauguré leur patinoire flambant neuve par un succès. Ils ont dominé ...
Fribourg s'en sort pour sa première

Fribourg s'en sort pour sa première

Photo: KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

A Fribourg, les Dragons ont inauguré leur patinoire flambant neuve par un succès. Ils ont dominé Rapperswil 2-1 pour la reprise du championnat de National League devant 5160 spectateurs.

Etait-ce de la nervosité d'être enfin dans leur nouvelle maison ou la longueur de la partie officielle qui a perturbé les Fribourgeois en début de match? Peut-être que le bruit des tambours, comme étouffés par des masques, n'a pas su porter autant qu'à l'accoutumée. Toujours est-il que les joueurs de Christian Dubé ont semblé se présenter en retard. Mais avec un Reto Berra toujours à l'heure, les Dragons ont su prendre le leadership dès la 11e minute pour ouvrir la marque par Desharnais d'une habile déviation.

Cette ouverture du score a eu le don de rassurer les Fribourgeois. Mieux dans leur forechecking, Sprunger & Cie ont imprimé un certain ascendant sur la partie au fil des minutes et le 2-0 d'Herren (30e) a symbolisé cette domination. A la finition d'un travail conjoint de DiDomenico et de l'excellent Sandro Schmid, l'ancien ailier lausannois a justifié son statut de buteur. Cette triplette a d'ailleurs causé bien des ennuis aux St-Gallois, grâce à la vista du Canadien. Le trio a profité de chaque présence pour peser sur la rencontre.

Dernier rempart à la solidité éprouvée, Reto Berra a une fois encore sorti les arrêts décisifs au bon moment pour une victoire qui ne souffre aucune discussion, même si les Lakers ont poussé en fin de match et que Cervenka a pu réduire la marque. Mais avant de tirer des conclusions hâtives, il sera nécessaire de voir Gottéron face à une opposition d'un calibre supérieur à ce Rapperswil au final assez décevant.

A signaler également la maîtrise parfaite des émotions dans les rangs des locaux. Les Dragons ont terminé la partie sans avoir subi la moindre pénalité, ce qui est plutôt remarquable au vu du contexte et de l'entrée dans leur nouvelle arène. Ce succès initial permet à Christian Dubé d'aborder le déplacement de Zurich vendredi soir avec moins de pression.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus