Le football continue

Le sport professionnel - le football en tout cas - se jouera toujours en Suisse, mais il se ...
Le football continue

Le football continue

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le sport professionnel - le football en tout cas - se jouera toujours en Suisse, mais il se jouera à huis clos jusqu'à une date qui n'est pas encore définie.

Les nouvelles mesures prises par le Conseil fédéral pour lutter contre la pandémie du coronavirus affectent de plein fouet les clubs du pays.

La Swiss Football League (SFL) a réagi à la seconde après la communication du Conseil fédéral pour rappeler sa volonté 'de mettre tout en oeuvre pour maintenir ses compétitions'. La SFL souligne que les clubs 'dépendent maintenant urgemment des prêts sans intérêts du gouvernement fédéral'. Elle précise aussi que 'si la situation persiste, d'autres mesures de soutien financier devront être envisagées.'

Président du FC Sion, Christian Constantin tient à rappeler une vérité: les droits de télévision qui est désormais l'unique source de revenus des clubs n'entrent que pour une part mineure dans le budget des clubs. 'Sans des aides publiques, les clubs seront en faillite', souligne le dirigeant sédunois qui n'est pas franchement emballé à l'idée de poursuivre le championnat à huis clos.

Les dirigeants des ligues et des clubs de hockey sur glace estiment que la décision du Conseil fédéral d'ordonner le huis clos est un 'revers majeur'. La National League et la Swiss League soulignent que les mesures de protection adoptées il y a un mois ont porté leurs fruits dans la mesure où 'jusqu'ici, aucun cas confirmé d'une contamination d'un spectateur n'a été enregistré.' Les clubs soulignent que leur survie dépend désormais 'd'aides financières d'urgence et de la possibilité de toucher des indémnités en cas de réduction de l'horaire de travail, même en ce qui concerne les contrats de travail à durée déterminée'.

On le sait, les clubs ont décidé poursuivre le championnat jusqu'au lundi 2 novembre. Quant à la suite, ils attendent les prochains jours avant de se prononcer 'sur les conséquences des décisions du Conseil fédéral sur le championnat.'

/ATS