Lea Sprunger battue, mais satisfaite

Lea Sprunger n'est pas parvenue à s'imposer samedi à La Chaux-de-Fonds pour son premier 400 ...
Lea Sprunger battue, mais satisfaite

Lea Sprunger battue, mais satisfaite

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Lea Sprunger n'est pas parvenue à s'imposer samedi à La Chaux-de-Fonds pour son premier 400 m haies de la saison.

Mais 'c'était une bonne rentrée', a lâché la championne d'Europe 2018 de la discipline, 2e de cette course en 55''64.

'C'est clair que ce chrono n'a rien d'exceptionnel en comparaison avec mon record de l'an dernier', a concédé la 4e des Mondiaux 2019, qui s'était - enfin - approprié le record national (54''06) à Doha. 'Mais je suis plutôt satisfaite compte tenu des circonstances. Et je peux construire là-dessus', a ajouté Lea Sprunger, qui a été battue au finish par la Norvégienne Line Kloster (55''62).

Les circonstances, ce sont ces douleurs aux tendons d'Achille qui l'ont gênée dès le printemps. 'Ça s'est réveillé à la mi-avril. Je me suis entraînée malgré les douleurs. Mais j'ai dû m'accorder une pause, car la douleur était devenue trop forte', a expliqué la Vaudoise, qui s'est contentée d'entraînements alternatifs après son apparition aux Inspiration Games de Zurich le 9 juillet.

'Ce n'était donc pas la meilleure des préparations', souriait Lea Sprunger, qui estime être à '80-85% de mes capacités physiques'. Et qui espère bien monter en puissance d'ici au meeting de Bellinzone, où elle disputera sa dernière compétition de la saison le 15 septembre, sur 400 m haies, une discipline dans laquelle elle sera à nouveau en lice dès mercredi prochain à Szekesfehervar.

'Mon but, c'est d'être avant tout performante lors de mes trois dernières courses, sur 300 m haies à Ostrava (le 8 septembre), aux championnats de Suisse (où elle s'alignera sur 200 m les 11/12 septembre) puis à Bellinzone. J'espère y réaliser des chronos potables', a-t-elle glissé. 'Maintenant, je peux aussi travailler les aspects techniques en vue de la saison prochaine.'

Meuwly espérait 55''8

Présent au stade de La Charrière alors qu'il accompagnait Ajla Del Ponte la veille à Monaco, son coach Laurent Meuwly avait également le sourire. 'On ne savait pas trop à quoi s'attendre. Elle a peut-être mis ses pointes à quatre reprises à l'entraînement depuis que ses douleurs ont disparu', a-t-il expliqué.

'Je la pensais capable de courir en 55''8, je n'étais pas loin du compte. Elle se serait même probablement imposée si elle avait franchi une haie supplémentaire en 15 foulées. Mais c'était mieux de suivre le plan', a poursuivi Laurent Meuwly.

'C'est encourageant, d'autant plus qu'elle avait réalisé des chronos supérieurs à 56'' lors de ses trois premières courses la saison passée', a rappelé le Fribourgeois. 'Je pense qu'elle a les moyens de courir une seconde plus vite qu'à La Chaux-de-Fonds d'ici la fin de la saison', a-t-il conclu.

/ATS
 

Actualités suivantes