Les Chiefs, les 49ers et surtout Taylor Swift stars du Super Bowl

L'irruption de la popstar Taylor Swift dans le paysage du football américain rend unique l'affiche ...
Les Chiefs, les 49ers et surtout Taylor Swift stars du Super Bowl

Les Chiefs, les 49ers et surtout Taylor Swift stars du Super Bowl

Photo: KEYSTONE/AP/Charlie Riedel

L'irruption de la popstar Taylor Swift dans le paysage du football américain rend unique l'affiche du Super Bowl entre les Kansas City Chiefs et les San Francisco 49ers dimanche à Las Vegas.

Une vedette de la musique en tête d'affiche du Super Bowl, c'est une habitude avec le toujours attendu show de la mi-temps. Mais pour une fois la plus grande star de la soirée ne sera pas sur scène, le rappeur Usher, mais en tribunes, en la personne de Taylor Swift.

L'ex-chanteuse de country tout juste adolescente est devenue une icône mondiale de la pop. Sa love story avec Travis Kelce, charismatique joueur des Chiefs, a fait toucher le jackpot à la NFL, qui organise pour la première fois sa grande finale à Las Vegas après avoir vu ses audiences grimper en flèche depuis l'irruption de la chanteuse il y a quelques mois.

Records

Le timing serré pour la venue dans la cité du jeu de Taylor Swift, qui doit sauter dans un jet après un concert à Tokyo samedi, a entraîné au moins autant d'attention que l'exploit possible pour les Chiefs de remporter un troisième Super Bowl en cinq ans, dans une édition qui donne le tournis.

L'affolant record de 115,1 millions de téléspectateurs pour un Super Bowl, établi l'an passé, pourrait être battu dimanche. Plus de 300'000 visiteurs sont attendus à Las Vegas sur le weekend, 65'000 dans l'Allegiant Stadium et le reste répartis dans les hôtels-casinos et les salles de spectacle, qui proposent des concerts de U2, Adèle, Christina Aguilera ou encore Green Day.

L'Association américaine des jeux anticipe qu'un record de 67,8 millions d'Américains, environ un quart du pays, va parier sur le match, de quoi générer la somme indécente de 23,1 milliards de dollars.

Et sur le terrain ? Présents pour la quatrième fois au Super Bowl en cinq ans (victoires en 2020 et 2023, défaite en 2021), les Chiefs ont l'occasion de consacrer leur quarterback Patrick Mahomes (28 ans) comme une légende du jeu. A son poste, seuls Tom Brady, Terry Bradshaw et Troy Aikman ont soulevé au moins trois fois le trophée Vince Lombardi.

'Tom (Brady) a remporté sept fois le Super Bowl, et il détient tous les records', a tempéré Mahomes. 'Tout ce que je peux faire c'est être le meilleur Patrick Mahomes possible chaque jour, et je vais continuer à faire ça (...) je ne veux pas terminer ma carrière avec des regrets.'

Remake de 2020

Les Chiefs, vainqueurs l'an passé face aux Philadelphia Eagles, seraient en cas de victoire les premiers à conserver leur trophée depuis les New England Patriots de Tom Brady en 2004. L'affiche de dimanche est un remake de 2020, lorsque Mahomes avait mené la révolte des Chiefs dans le dernier quart-temps pour un succès 31-20.

Les 49ers chassent, eux, un sixième trophée, le premier depuis 1995. La franchise de San Francisco a dominé la saison régulière mais a dû survivre à des play-off tendus face aux Green Bay Packers et aux Detroit Lions, renversés en fin de rencontre.

Méconnu, leur jeune quarterback Brock Purdy (24 ans) s'est imposé comme une évidence lors de sa deuxième saison en NFL seulement, après avoir été choisi en dernière position de la draft 2022. 'Je n'ai jamais été le plus grand, le plus costaud ou le plus rapide, mais j'ai toujours trouvé une façon de gagner', a-t-il commenté.

'Je ne fais pas d'actions d'exception comme d'autres joueurs dans cette ligue. Mais le but est juste de gagner, et j'ai le sentiment que je sais faire.'

Le coach des 49ers Kyle Shanahan espère quant à lui mettre fin à une longue attente alors qu'il dispute sa troisième finale.

/ATS
 

Actualités suivantes