Manifestations de plus de 1000 personnes possibles dès le 01.10

Les milieux du football et du hockey sur glace helvétiques respirent quelque peu. Le Conseil ...
Manifestations de plus de 1000 personnes possibles dès le 01.10

Manifestations de plus de 1000 personnes possibles dès le 01.10

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Les milieux du football et du hockey sur glace helvétiques respirent quelque peu.

Le Conseil fédéral a en effet décidé d'autoriser à nouveau sous conditions les manifestations de plus de 1000 personnes à partir du 1er octobre.

Des mesures de protection 'sévères' devront être mises en place par les clubs et les organisateurs de manifestations sportives. Ceux-ci devront obtenir une autorisation des autorités cantonales, qui devront 'tenir compte de leur situation épidémiologique et de leurs capacités de traçage des contacts'.

Le Conseil fédéral explique dans un communiqué vouloir empêcher une dégradation de la situation tout en tenant compte 'des besoins de la population et des intérêts économiques des associations sportives'. Des critères d'autorisation uniformes applicables à tout type de manifestation doivent être établis d'ici au 2 septembre par le Département fédéral de l'intérieur.

'La situation est sous contrôle, mais elle reste tendue', a souligné la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga. Son collègue Ministre de la Santé Alain Berset a ajouté que 'après six mois de pandémie, nous devons apprendre a vivre avec le virus. L'objectif est de rendre à nouveau possible la tenue d'évènements majeurs, sans que le nombre de cas n'augmente en flèche. Toutes les grandes manifestations ne présentent pas les mêmes risques.'

Un soulagement pour le foot et le hockey

Cet assouplissement des mesures apportera un certain soulagement financier aux clubs professionnels de football et de hockey sur glace. Une extension de la restriction à 1000 spectateurs jusqu'au printemps 2021 aurait posé des problèmes existentiels à de nombreux clubs. Denis Vaucher, le directeur de la National League, avait ainsi envisagé d'annuler purement et simplement le championnat de hockey sur glace.

La saison de hockey sur glace, qui devait démarrer à la mi-septembre, devrait commencer en octobre afin de permettre à un plus grand nombre de spectateurs de se masser dans les patinoires. Les clubs prendront une décision vendredi en assemblée.

En football, où le championnat de Super League est supposé débuter le 12 septembre, ce qui ce qui forcerait à disputer les trois journées programmées en septembre avec 1000 personnes au maximum dans les stades. Néanmoins, dans un communiqué, la Swiss Football League explique qu'elle devra 'reconsidérer la programmation des premiers matchs de championnat.' La reprise prévue à la mi-septembre est donc compromise et pourrait devoir attendre le mois d'octobre. Selon le CEO Claudius Schäfer, une décision sera prise et communiqué ces prochains jours.

Néanmoins, c'est un soulagement pour la SFL, qui avait entrepris un intense travail de lobbying ces dernières semaines. Un nouveau concept de protection est d'ailleurs en conception depuis ces dernières semaines. Celui-ci prévoit notamment l'obligation de porter un masque pour tous les spectateurs, l'interdiction des supporters visiteurs et des secteurs debout. Quant au nombre de spectateurs autorisés, 'la capacité maximale de spectateurs sera déterminée par chaque club en collaboration avec les autorités cantonales sur la base de son propre concept de protection et des conditions structurelles locales', mentionne la SFL.

Dans ce contexte, Swiss Olympic, qui a salué la décision prise par le Conseil fédéral dans un communiqué, a alerté sur la nécessité 'de garantir un certain degré d’uniformité entre les cantons au moment d’autoriser des manifestations de grande envergure'. L'instance faîtière du sport suisse explique avoir 'activement et intensément' appelé ces dernières semaines le gouvernement à faire preuve de davantage de flexibilité.

Les Mondiaux de vélo annulés

Reste que cet assouplissement ne profite pas à tous, et notamment aux Mondiaux de cyclisme sur route, qui étaient prévus du 20 au 27 septembre à Aigle/Martigny. Swiss Cycling et le comité d'organisation de ces Mondiaux ont décidé de jeter l'éponge, alors que tout a été entrepris jusqu'à ce jour pour permettre leur bonne tenue. Le fait que 45 noms figuraient encore le 8 août sur la liste des pays dont les ressortissants sont soumis à une quarantaine à leur entrée en Suisse n'arrange rien.

'Devoir annuler des Mondiaux à domicile est évidemment très regrettable. Je pense notamment à nos athlètes qui auraient pu courir devant leur public et se battre pour les médailles', explique dans un communiqué Patrick Hunger, co-président de Swiss Cycling. Les championnats de Suisse qui étaient prévus sur le même parcours le 22 août subissent le même sort.

/ATS