Un « oui » franc pour des Jeux olympiques d'hiver en Suisse

La 27e assemblée du Parlement du sport suisse a décidé à Ittigen sur proposition du Comité ...
Un « oui » franc pour des Jeux olympiques d'hiver en Suisse

Un

Photo: Keystone/LAURENT GILLIERON

La 27e assemblée du Parlement du sport suisse a décidé à Ittigen sur proposition du Comité exécutif de Swiss Olympic, de pousser plus loin le projet pour des Jeux olympiques d'hiver 2030 en Suisse.

Ce n'est même pas une surprise si la proposition a été soutenue à l'unanimité, le Parlement du sport est habitué à suivre les recommandations de Swiss Olympic.

Il y a encore une année - à l'occasion de la dernière assemblée du Parlement du sport - les plans pour une prochaine candidature suisse pour les JO paraissaient relever de l'utopie. Le changement radical de direction est survenu lorsque le CIO a planifié un nouveau modèle pour les Jeux d'hiver du futur. La Suède s'est aussi avancée comme candidate suite à ces nouvelles conditions cadres.

Fort soutien populaire

L'étude de la faisabilité des Jeux olympiques d'hiver dès 2030 en Suisse prévoit des Jeux décentralisés, sur des installations existantes, dans les quatre régions linguistiques et à majorité financés par le privé. Selon Swiss Olympic, deux tiers des Suisses approuvent les nouveaux plans olympiques.

Urs Lehmann, le président de la Fédération de ski et co-président de la candidature olympique suisse, regarde en arrière sur les huit derniers mois. A la fin mars, le CIO avait 'inspiré' une délégation suisse avec son nouveau modèle pour les JO. Ce nouveau modèle devrait être celui qui change les déceptions des 75 dernières années (suite les Jeux d'hiver à St-Moritz en 1948) en nouvelle réception des cinq anneaux colorés des JO sur le sol helvétique. '95% des infrastructures pour les Jeux olympiques d'hiver sont déjà disponibles', poursuit Lehmann.

Viola Amerd euphorique

Avant la votation sur la candidature olympique, la Ministre des sports Viola Amherd est apparue euphorique devant le Parlement du sport. 'Les Jeux d'hiver en Suisse seront un boost géant pour notre pays', explique la Conseillère fédérale dans son plaidoyer. Viola Amherd appuyait déjà les efforts, elle avait déjà soutenu l'étude de faisabilité. 'Je suis persuadée que le concept suisse représente une chance d'aller vers une nouvelle voie avec des Jeux plus modestes dans des installations existantes et des infrastructures qui seront utilisées par la suite. La Suisse serait le premier 'Host-Country' (réd: pays entier hôte) de l'Histoire. Des Jeux décentralisés sont parfaitement possible en Suisse. Nous sommes si petits.'

Et la suite ?

Que va-t-il se passer après ce 'oui' franc et massif du Parlement du sport ? La semaine prochaine ou au début décembre, le Comité international olympique (CIO) va décider si le projet suisse après son étude de faisabilité positive peut entrer dans la phase de dialogue. La Suède et la France sont également intéressées pour organiser les JO 2030. Les échanges avec les fédérations intéressées doivent avoir lieu au printemps. Les Jeux d'hivers 2030 et 2034 seront attribués ensemble l'été prochain. Pour les JO 2034, la ville américaine de Salt Lake City apparaît comme la grande favorite.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus