Un troisième titre en un an pour Mujinga Kambundji

Mujinga Kambundji a cueilli vendredi son troisième titre en moins d’un an sur la scène internationale ...
Un troisième titre en un an pour Mujinga Kambundji

Un troisième titre en un an pour Mujinga Kambundji

Photo: KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER

Mujinga Kambundji a cueilli vendredi son troisième titre en moins d’un an sur la scène internationale.

La Bernoise de 30 ans est devenue championne d’Europe du 60 m en salle dans l’Ataköy Arena d’Istanbul.

Sacrée championne du monde de la discipline le 18 mars 2022 à Belgrade et titrée sur 200 m aux Européens en août dernier à Munich, Mujinga Kambundji s’est imposée en 7''00 en finale. Elle a devancé la Polonaise Ewa Swoboda (2e en 7''09) et la Britannique Daryll Neita (3e en 7''12) pour succéder à la Tessinoise Ajla Del Ponte au palmarès du 60 m sur la scène continentale.

En contrôle lors des séries (7’’18), convaincante en demi-finales (7’’05) en déroulant sur les derniers mètres, Mujinga Kambundji a su élever le curseur en finale. Auteure d'un départ canon, elle a survolé les débats pour signer le deuxième meilleur chrono de sa carrière derrière les 6''96 réalisés en finale des Mondiaux 2022.

Cette médaille est déjà la huitième dans un grand championnat pour la double sportive suisse de l’année (2019, 2022). Elle avait ouvert son palmarès en 2016 lors des Championnats d’Europe en plein air d’Amsterdam, cueillant le bronze sur 100 m, et s’est progressivement établie parmi les meilleures sprinteuses du monde depuis qu’elle est passée pour la première fois sous les 11’’ sur la rectiligne en 2018.

Gasch en finale

Les deux autres Suissesses engagées sur 60 m s’étaient arrêtées en demi-finales. Les Vaudoises Sarah Atcho (9e en 7’’26) et Melissa Gutschmidt (13e en 7’’30) ont néanmoins rempli leur contrat en passant le 1er tour. Petite déception tout de même pour Sarah Atcho, qui a échoué à deux centièmes d’une place en finale.

Un autre Vaudois s’est illustré vendredi soir. Surprenant vice-champion du monde en salle de la hauteur l’an dernier à Belgrade, Loïc Gasch a décroché son ticket pour la finale qui réunira huit athlètes dimanche soir. Il a effacé une barre à 2m19, à 1 cm de son meilleur saut de l’hiver.

RM pour Thiam

A noter par ailleurs l'exploit de Nafissatou Thiam. La meilleure heptathlète de la planète a battu le record du monde du pentathlon en réussissant 5055 points à Istanbul. La Belge a été poussée dans ses derniers retranchements par la Polonaise Adrianna Sulek, 2e avec 5014 points.

/ATS
 

Articles les plus lus