Le FC Bienne renversé

Le FC Bienne s’est incliné au terme d’un scénario improbable. Les footballeurs seelandais ont ...
Le FC Bienne renversé

A la fin du match, le FC Bienne affichait un sourire à l'image de son maillot, jaune. A la fin du match, le FC Bienne affichait un sourire à l'image de son maillot, jaune.

Le FC Bienne s’est incliné au terme d’un scénario improbable. Les footballeurs seelandais ont été battus samedi soir à la Pontaise par Lausanne Sport 5-4 dans le cadre de la première journée de Challenge League. Les Biennois peuvent s’en vouloir. Ils menaient en effet 4-1 à une dizaine de minutes de la fin d’une rencontre complètement folle.

Une seconde mi-temps à couper le souffle

Le FC Bienne a présenté son nouveau visage à Lausanne. Une face offensive plutôt séduisante, une autre, défensive, plutôt inquiétante. Au terme de la première mi-temps, équilibrée et plutôt agréable à suivre, les deux équipes se sont quittées dos à dos sur un score nul et vierge.

La deuxième période s’est avérée autrement plus riche en buts, neuf en 34 minutes pour être précis. Contre le cours du jeu, c’est le nord-coréen Pak qui a ouvert la marque à la 55e pour les Biennois. Six minutes plus tard, Benjamin Kololli a doublé la mise sur coup franc, puis 60 secondes après, c’est Antonio Marchesano qui y est allé de son petit numéro pour ajuster le portier vaudois d’une magnifique frappe. Le plus dur semblait fait. Mais les footballeurs vaudois sont revenus dans le match par l’entremise d’Alexandre Pasche à la 65e minute. Le jeune jurassien Valentin Hayoz a creusé encore l’écart pour le FC Bienne, deux minutes seulement après son entrée en jeu. La messe paraissait dite. C’était sans compter sur l’orgueil des Vaudois et les largesses de la défense biennoise. En dix minutes, Lausanne a complètement renversé la partie en scorant à quatre reprises. Romain Dessarzin (79e), Nicolas Gétaz (81e), Alexandre Pasche (84e) et Arnaud Bühler (89e) ont permis à leur équipe de passer devant. Les Biennois peuvent toutefois s’en vouloir, quatre des cinq buts encaissés sont venus d’un corner. Des absences au marquage qui, au final, coûtent trois points au FC Bienne. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus