Allégé mais toujours ambitieux

Le FC Bienne repart au combat. La formation seelandaise entame samedi la deuxième partie de ...
Allégé mais toujours ambitieux

Le FC Bienne repart au combat. La formation seelandaise entame samedi la deuxième partie de la saison de Challenge League de football. Les protégés de Patrick Rahmen vont défier Aarau, la lanterne rouge. Ils ne possèdent que trois points d’avance sur l’unique équipe en position de relégable. Ce printemps s’annonce donc délicat, surtout au regard de la situation extra-sportive du club.

« Payé pour jouer au football »

800'000 francs de dettes, un conseil d’administration qui vole en éclat, un président qui annonce son départ avant de se raviser. L’hiver n’a de loin pas été calme dans les coulisses de la Tissot Arena. Les joueurs et le staff technique du FCB ont dû rendre les voitures mises à disposition par le club. Certains ont aussi dû quitter leur logement pour emménager avec d’autres. Tout ceci dans le but de faire des économies. Et pas question d’en parler, les joueurs en ont reçu l’ordre. « On se concentre sur le football. C’est notre job, on est payé pour ça », justifie le milieu de terrain Janick Kamber. Il incite tous ses coéquipiers à « être professionnels ».

Terminer dans le top 5

Les économies se sont aussi invitées sur le marché des transferts. Six joueurs ont quitté le FC Bienne cet hiver pour alléger la masse salariale et pour faire rentrer quelques indemnités de transferts. Six départs donc pour aucune arrivée. « L’effectif a diminué, ça nous a permis de nous rapprocher », avance Jérémy Frick. Le gardien biennois assure qu’il y a « une très bonne ambiance » dans l’équipe. Mais qu’en est-il de l’aspect sportif ? « Au début de saison, nous voulions finir dans le top 5. Je pense que c’est tout à fait réalisable », précise encore Jérémy Frick. Il ajoute aussi que personne ne parle de maintien dans le vestiaire seelandais.

Le FC Bienne veut à tout prix éviter de revivre une situation similaire à celle de l’an dernier. L’équipe avait alors connu une relégation sportive. Et ce n’est que la culbute administrative du Servette FC qui avait offert le maintien aux Biennois. « C’est une autre équipe et une autre situation », coupe Janick Kamber. /msc

Les transferts du FC Bienne

Arrivées : -

Départs : Boris Babic (St-Gall M21), Beg Ferati (?), Benjamin Kololli (Young Boys), Jérémy Manière (Lausanne), Stefan Mihajlovic (Chiasso) et Kwang Ryong Pak (Lausanne).


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus