Incertitudes sur la forme du partenariat BEJUNE

La situation du FC Bienne sème le trouble sur le partenariat BEJUNE. Au vu de l’incertitude ...
Incertitudes sur la forme du partenariat BEJUNE

La situation du FC Bienne sème le trouble sur le partenariat BEJUNE. Au vu de l’incertitude qui règne autour du club de football seelandais de Challenge League, les contrats des cinq postes liés à cette structure ont été résiliés pour la fin de la saison en cours. Le partenariat BEJUNE, qui a vu le jour lors de l’été 2014, réuni les meilleurs jeunes footballeurs des cantons de Neuchâtel et du Jura, ainsi que de la région Bienne/Jura bernois. Sous son égide, ce sont deux équipes de moins de 16 ans et une de moins de 18 ans qui évoluent dans le football d’élite juniors.

Frédéric Page, responsable technique du partenariat, a également reçu sa lettre de résiliation. Il précise que «  l’idée consiste à ne pas prendre de risque car on ne sait pas dans quelle direction cela va aller. Il est donc préférable de se prémunir de toute éventualité ». Mais les cinq postes pourraient être reconduits si la situation évolue dans le bon sens.

Une réforme de la structure envisagée

C’est donc pour l’heure l’inconnue. « On occupe une position d’observateur, on attend des réponses du côté de Bienne pour savoir comment le club entrevoit la formation des jeunes ». Les relations avec la direction du club seelandais sont toutefois compliquées, explique Frédéric Page. « En revanche, les rapports purement sportifs avec les techniciens biennois sont excellents, les entretiens sont réguliers et positifs ».

A la question de savoir si le partenariat BEJUNE pourrait cesser de fonctionner sous sa forme actuelle, Frédéric Page se veut rassurant. L’ASF a clairement défini que ce sont les régions qui se chargent de promouvoir le football élite junior. « La configuration actuelle d’un point de vue géographique est idéale », selon le responsable technique du partenariat. Avant d’ajouter « que c’est plutôt dans le fonctionnement interne que des changements pourraient voir le jour. Mais on tient beaucoup à ce partenariat. Les personnes qui ont reçu leur lettre de résiliation de contrat continuent de donner le meilleur et s’identifient très fortement au projet ».

L'optimisme reste de mise

Selon Frédéric Page, les trois formations liées par cette collaboration prendront part au prochain championnat. « Nous sommes optimistes, on va tout faire pour et on cherche des solutions. Il faut rester positif, je suis persuadé que des équipes de la région BEJUNE continueront à évoluer dans les championnats élites à l’avenir ». /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus