Le FCTT met la pression sur les autorités de Tavannes

Le club de football a menacé de boycotter le Bâloise Stadium avec sa 1re équipe si la commune ...
Le FCTT met la pression sur les autorités de Tavannes

Le club de football a menacé de boycotter le Bâloise Stadium avec sa 1re équipe si la commune n’améliore pas les installations

La pelouse de Tavannes est trop étroite pour évoluer en 2e ligue interrégionale de football (photo : archives). La pelouse de Tavannes est trop étroite pour évoluer en 2e ligue interrégionale de football (photo : archives).

Le FC Tavannes/Tramelan en a marre des installations proposées à Tavannes. Il l’a fait savoir dans l’édition du Journal du Jura de ce vendredi. Le club de football est ferme : si la commune n’agit pas pour l’agrandissement du terrain, la 1re équipe du FCTT, qui milite en 2e ligue interrégionale, n’y mettra plus les pieds. Excédé, le président du club, Loïc Châtelain, se justifie.

Le terrain de football de Tavannes ne répond donc plus aux normes imposées par l’ASF, l’Association suisse de football, aux clubs de 2e ligue interrégionale. L’association requiert une surface de jeu de 64 mètres de largeur, alors que le Bâloise Stadium n’atteint que 60 mètres aujourd’hui. La dérogation accordée par l’ASF arrivant à terme l’été prochain, la situation devient urgente. La commune en est bien consciente, or son maire, Fabien Vorpe, affirme qu’elle ne peut pas investir des moyens qu’elle n’a pas.

Les autorités proposent toutefois une alternative pour que la 1re équipe du FCTT puisse continuer d’évoluer à Tavannes. Il s’agit d’agrandir le terrain de deux mètres et non pas de quatre, ce qui nécessite une dérogation de l’ASF. La démarche a été lancée et rééditée par le club de football. Fabien Vorpe explique en quoi cette alternative est intéressante.

Fabien Vorpe estime que si l’Association suisse de football accorde une dérogation les travaux pourraient être rapides. Ainsi, la 1re équipe du FC Tavannes/Tramelan pourrait jouer le prochain championnat à Tavannes. En revanche, si l’ASF refuse, il sera impossible pour la commune de répondre aux exigences. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus