La Suisse bat la Norvège 3-0 et s'offre un 2e succès à Riga

L'équipe de Suisse a enchaîné avec un deuxième succès au Championnat du monde à Riga. La sélection ...
La Suisse bat la Norvège 3-0 et s'offre un 2e succès à Riga

La Suisse bat la Norvège 3-0 et s'offre un 2e succès à Riga

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

L'équipe de Suisse a enchaîné avec un deuxième succès au Championnat du monde à Riga. La sélection de Patrick Fischer a dominé 3-0 une Norvège limitée.

Il fut une époque pas si éloignée où la Suisse ne faisait pas la fière face à certaines nations. La Norvège appartenait à ce groupe. Aujourd'hui, la sélection de Patrick Fischer ne tombe plus dans ce type de piège. Mais elle a tout de même dû se montrer humble et sérieuse dimanche.

Face aux Norvégiens, les Suisses n'ont jamais véritablement tremblé dans une partie assez peu enthousiasmante. A la 9e, c'est Dario Simion qui a pu débloquer la situation d'un joli lancer. Puis, à 32 secondes de la fin du premier tiers, Andrea Glauser a doublé l'avantage des joueurs de Patrick Fischer. Parfaitement servi par Miranda, le défenseur du LHC a placé le puck dans la lucarne.

Cette réussite du Fribourgeois a permis d'apaiser un peu les esprits helvétiques après qu'un but de Janis Moser avait été annulé pour une obstruction d'Andres Ambühl sur le portier scandinave quelques minutes avant. Mais elle est restée sans suite jusqu'à la réussite de Nino Niederreiter à 2'14'' de la fin dans une cage vide.

Un box-play solide

Samedi face aux Slovènes, les joueurs au maillot rouge à croix blanche avaient assez mal négocié leurs débuts de tiers. Ce fut mieux contre les Vikings, mais le tiers médian fut malgré tout d'un bien pauvre niveau.

Trop souvent pénalisés, Tanner Richard & Cie ont dû évoluer en infériorité numérique pendant plusieurs minutes. Ils ont même dû lutter avec deux hommes de moins sur la glace pendant trente secondes. Ce moment un peu plus difficile a au moins donné un peu de travail à Robert Mayer, sollicité à une seule reprise dans les 25 premières minutes de jeu.

Dans la colonne des points positifs, la Suisse a maintenu son invincibilité. Auteur d'un blanchissage samedi en ouverture, Leonardo Genoni a vu Mayer l'imiter dimanche. Plus que le Zougois, le Genevois a dû faire face à plusieurs situations 'chaudes'. Heureusement, le box-play helvétique a tenu le choc, mais là encore on attendra une opposition plus relevée avant de pavoiser.

Le prochain rendez-vous pour l'équipe de Suisse aura lieu mardi soir (19h20) avec un duel face au Kazakhstan. En sept rencontres face à l'ancienne république soviétique, le bilan est de quatre succès suisses pour trois revers. L'an dernier à Helsinki, les Helvètes s'étaient imposés de peu 3-2. En 2016 à Moscou, ils avaient subi une mortifiante défaite 3-2 aux tirs au but.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus