Hiver pauvre en neige mais pas en résultats pour le Giron jurassien

Le travail continue de porter ses fruits pour la structure des sports de neige qui voit encore ...
Hiver pauvre en neige mais pas en résultats pour le Giron jurassien

Le travail continue de porter ses fruits pour la structure des sports de neige qui voit encore certains de ses jeunes intégrer les centres nationaux de performances

Amélie Klopfenstein est une grande fierté pour le comité du Giron jurassien.  (Photo: Matthias Vauthier, Giron jurassien) Amélie Klopfenstein est une grande fierté pour le comité du Giron jurassien. (Photo: Matthias Vauthier, Giron jurassien)

S’adapter aux conditions, tel fut le credo du Giron jurassien des clubs de sports de neige. L’hiver n’a pas été simple pour la structure de formation qui a tiré le bilan de la saison mercredi matin. Par manque de neige, aucune compétition de ski alpin ne s’est déroulée dans la région. Elles ont pu toutefois se disputer dans les Alpes. Du côté du ski de fond en revanche, certaines épreuves ont pu avoir lieu dans l’Arc jurassien, d’autres ont été purement annulées. La flexibilité a donc été le mot d’ordre comme le souligne le chef alpin du Giron jurassien, Jérôme Ducommun. 

Une saison plus courte à cause de la pandémie mais intense. Les jeunes membres de la structure poursuivent leur progression et c’est l’essentiel pour Jérôme Ducommun.

Le Giron jurassien des clubs de sports de neige commence à se faire une belle réputation en Suisse. Certains jeunes espoirs vont pouvoir intégrer les centres nationaux de performances dès l’hiver prochain, comme Owen Fischer, habitant de Corcelles et membre du ski-club Dombresson-Chasseral, et Cheryl Sunier, de La Heutte, et membre du ski club Biel-Bienne. Les deux skieurs alpins ont été sélectionnés au CNP Ouest de Brigue.

Moments forts de la saison, ce sont les performances d’Amélie Klopfenstein. La skieuse de La Neuveville a décroché trois médailles lors de Jeux olympiques de la jeunesse. Une fierté pour Jérôme Ducommun.

Au niveau des finances, le Giron jurassien est en phase de reconsolidation. Le budget s’élève à 500’000 francs dont 30% sont issus du sponsoring. La structure est d’ailleurs à la recherche d’un sponsor principal aux côtés de Raiffeisen et est en quête de partenaires pour la Coupe Didier Cuche et les NordiX Games. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus