Le bel hiver de Mathile Gremaud

Mathilde Gremaud vit son plus bel hiver en Coupe du monde. En décrochant les globes de slopestyle ...
Le bel hiver de Mathile Gremaud

Le bel hiver de Mathile Gremaud

Photo: KEYSTONE/MAYK WENDT

Mathilde Gremaud vit son plus bel hiver en Coupe du monde. En décrochant les globes de slopestyle, de Big Air ainsi que celui du général, la Fribourgeoise a désormais tout gagné dans son sport.

Championne olympique, championne du monde, multiple médaillée d'or aux X-Games, Mathilde Gremaud a réparé une anomalie. Elle n'avait en effet jamais remporté un globe de cristal de la Coupe du monde.

Et de quelle manière! En gagnant six des huit compétitions auxquelles elle a pris part, la skieuse de La Berra a fait preuve d'une constance remarquable tout au long de la saison, qui se termine ce week-end avec une épreuve de slopestyle au Corvatsch Park de Silvaplana.

Pratiquement imbattable

'C'est une grande satisfaction d'avoir pu participer à toutes les finales et d'être montée sur le podium à chaque compétition', apprécie Mathilde Gremaud, qui s'est confiée aux medias mardi soir. Seule sa rivale française Tess Ledeux est parvenue à la battre, en décembre à Copper Mountain en Big Air et samedi dernier à Tignes en slopestyle.

La Fribourgeoise, qui visait 'au moins un des deux petits globes' avant la saison, a profité de sa forme royale pour tout rafler. 'Quand ça fonctionne bien dans une discipline et qu'on est bien préparé, ça motive et ça donne la confiance pour l'autre discipline', explique-t-elle.

'Après la pause de Noël, j'ai réalisé qu'il y avait la possibilité d'aller chercher les trois globes et qu'il fallait juste tout donner.' Un exploit qu'elle a définitivement assuré après son succès sur le Big Air de Tignes vendredi dernier.

Une constance inédite

Au final, Mathilde Gremaud devance la superstar Eileen Gu au classement général du 'Park & Pipe'. La Chinoise s'est contentée de dominer le circuit du half-pipe, une discipline à laquelle la Gruérienne ne participe pas.

Pour expliquer les raisons derrière cette constance inédite en Coupe du monde, Mathilde Gremaud raconte avoir changé son état d'esprit lors de la préparation estivale.

'J'ai réalisé que lors des hivers précédents, j'approchais certaines étapes avec un peu moins de motivation', dit-elle. 'Cette fois, j'ai accordé autant d'importance à chaque départ, peu importe comment je me sentais. J'ai laissé mon énergie émerger tout au long de la saison.'

'C'était aussi l'année idéale pour aller chercher ces globes qui me manquaient, vu qu'il n'y avait pas de Mondiaux ni de JO au programme', reprend la Fribourgeoise. 'Ces trophées sont cools, car ils englobent tout ce qu'il passe sur une saison. C'est une belle cerise sur le gâteau.'

Mondiaux 2025 'à la maison'

Bien qu'elle ait déjà tout gagné à 24 ans, Mathilde Gremaud ne se considère pas comme une légende du sport helvétique. 'Ca me fait sourire et plaisir que les gens disent ça, mais ce n'est pas à moi de l'affirmer', rigole-t-elle.

La freestyleuse ne compte toutefois pas s'arrêter là. 'Je me sens bien et je profite à fond du moment. Ca me donne juste envie de recommencer et faire des doubles 'checks' sur les objectifs que j'ai déjà atteints.'

Les championnats du monde de ski freestyle 2025 organisés en Engadine constitueront l'objectif principal de sa prochaine saison. 'Ce sera une occasion unique de participer à des Mondiaux à la maison', se réjouit Mathilde Gremaud.

'Cela peut paraître bête, mais le plus important pour moi sera surtout d'être au départ. La saison sera longue et se conclura par les Mondiaux, donc j'essaierai surtout de faire attention à ma santé', assure-t-elle.

Avant cela, Mathilde Gremaud peut conclure en beauté son hiver déjà historique devant son public. Une ultime victoire dimanche en slopestyle ferait d'elle la première skieuse freestyle de l'histoire à décrocher sept succès en Coupe du monde lors d'une même saison.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus