Vondrousova brise le rêve de Jabeur à Wimbledon

Marketa Vondrousova (WTA 42) a cueilli un premier titre du Grand Chelem inattendu samedi à ...
Vondrousova brise le rêve de Jabeur à Wimbledon

Vondrousova brise le rêve de Jabeur à Wimbledon

Photo: KEYSTONE/AP/Alberto Pezzali

Marketa Vondrousova (WTA 42) a cueilli un premier titre du Grand Chelem inattendu samedi à Wimbledon.

La Tchèque s'est imposée 6-4 6-4 en finale face à la Tunisienne Ons Jabeur (no 6), qui a subi ainsi son troisième échec en trois finales majeures.

La gauchère de 24 ans, qui possédait elle aussi l'expérience d'une finale perdue en Grand Chelem (à Roland-Garros 2019), a bien mieux maîtrisé ses nerfs que son adversaire malheureuse. Ons Jabeur a pourtant mené 4-2 dans le set initial et 3-1 dans la seconde manche, avant de perdre le fil de son tennis.

Le poids de l'histoire demeure donc bien trop lourd pour Ons Jabeur (28 ans), qui rêve d'offrir au tennis féminin africain son premier trophée majeur en simple. Comme l'an dernier face à Elena Rybakina, elle n'a pas su faire valoir son statut de favorite en finale à Church Road.

La Tunisienne - qui n'avait pas non plus su déjouer les pronostics face au no 1 mondial Iga Swiatek en finale du dernier US Open - n'a jamais su dompter une nervosité certes légitime. Même à 3-1 en sa faveur dans la seconde manche, alors que Marketa Vondrousova semblait en perte de vitesse.

Un 2e titre, six ans après Bienne

Les difficultés rencontrées par Ons Jabeur ne doivent toutefois rien enlever aux mérites de Marketa Vondrousova. Opérée deux fois du poignet gauche depuis sa première finale majeure perdue en 2019 à Paris face à Ashleigh Barty (la première fois quelques semaines après ce Roland-Garros), elle a galéré pour revenir au premier plan.

La Tchèque avait retrouvé une première fois le devant de la scène en 2021, se parant d'argent aux JO de Tokyo où elle avait subi la loi de Belinda Bencic en trois sets en finale. Au repos forcé pendant six mois en 2022, elle avait toutefois subi un nouveau coup d'arrêt pour quitter le top 100 de la hiérarchie.

Sa volonté - et sa patte de gauchère, qui fait merveille sur herbe - lui ont permis de se relancer une nouvelle fois. Rien ne laissait toutefois présager une telle issue à Wimbledon pour une joueuse qui n'avait jusqu'ici conquis qu'un seul titre sur le circuit WTA, en 2017 à... Bienne.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus