Pas de dumping salarial à l’HJU !

L’Hôpital du Jura ne décolère pas. Dans un communiqué publié jeudi après-midi, l’établissement ...
Pas de dumping salarial à l’HJU !

L’Hôpital du Jura fait part de sa colère. Il dément les informations publiées dans le Journal du Jura qui laissent entendre que l’établissement pratique le dumping salarial

Hôpital du Jura, site de Delémont Hôpital du Jura, site de Delémont

L’Hôpital du Jura ne décolère pas. Dans un communiqué publié jeudi après-midi, l’établissement dénonce les affirmations parues le même jour dans un article du Journal du Jura et les qualifie de mensongères. Il souhaite rectifier les propos tenus par un chirurgien agréé de l’hôpital de Moutier et regrette l’agitation qui pèse sur le personnel du site prévôtois.

 

« Accusations malhonnêtes »

« Des affirmations totalement fausses pour influencer le vote sur Moutier. » L’Hôpital du Jura ne mâche pas ses mots pour dénoncer ce qu’il estime être un dérapage. Il souhaite rectifier le tir et répondre aux allusions de dumping salarial. En cause : le contenu de l’article du JdJ qui relate la mobilisation d’hier à l’hôpital de Moutier. À l’initiative du Dr Martin Keller, spécialiste de la chirurgie de la main, des collaborateurs de l’Hôpital du Jura Bernois ont fait part de leur inquiétude sur l’avenir de leur établissement.

Mais ce n’est pas là que le bât blesse, bien plutôt dans les propos tenus par le spécialiste. S’il reconnaît que le personnel infirmier est mieux payé dans le Jura qu’à l’HJB, il avance que les conditions sont moins bonnes pour les médecins-chefs et médecins agréés, ce qui pénaliserait leur engagement. Ce à quoi l’HJU répond qu’il n’a pas accès aux grilles salariales pour cette dernière comparaison, mais que ses salaires sont dans la moyenne. D’ailleurs, si les conditions qu’il offre n’étaient pas bonnes, il ne serait pas sur le point d’annoncer l’engagement de plusieurs spécialistes.

Affirmation plus grave encore, selon l’établissement jurassien : le Dr Martin Keller indique que le personnel auxiliaire de nettoyage est nettement moins bien payé à Delémont qu’à Moutier, en raison de la concurrence des travailleurs frontaliers. L’HJU s’offusque d’une telle accusation. Il certifie que le dumping salarial ne fait pas partie de ses pratiques, mais que l’échelle salariale définie dans la CCT tient compte uniquement de la fonction. Qui plus est, le secteur en question ne comprend aucun employé frontalier. Pour l’Hôpital du Jura, ces affirmations sont non seulement gratuites, mais visent à jeter le discrédit sur l’établissement jurassien. Une bataille de plus dans la guerre hospitalière prévôtoise… /ich


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus