Départs en cascade dans la région!

Ça va bouger cet automne dans certaines communes du Jura bernois! La population sera appelée ...
Départs en cascade dans la région!

Les élections vont s'enchaîner dans le Jura bernois Les élections vont s'enchaîner dans le Jura bernois

Ça va bouger cet automne dans certaines communes du Jura bernois! La population sera appelée à renouveler les autorités de douze autres communes, entre novembre et décembre. Certains maires et conseillers ont décidé de miser sur la stabilité et la continuité, comme à Romont, Roches et Elay où tous les sortants devraient se représenter. Dans d’autres localités, des démissions en chaîne risquent d’entraîner quelques chamboulements.

Maires sur le départ

Nous révélions il y a quelques semaines le cas de Renan où le maire et trois conseillers ne pourront pas rempiler. La commune du Haut-Vallon n’est pas la seule ou des sièges seront à repourvoir. Presque à l’autre extrémité du Jura bernois, c’est le maire de Crémines, Jean-Jacques Lüthi qui va rendre son tablier. Elu en 2007, il n’arrive plus à jongler entre la fonction et sa carrière. Un conseiller a en outre annoncé son départ à Crémines.

Il y aura également du mouvement à la tête de Saicourt. En place depuis deux ans, Stefano Griselli ne se représentera pas au scrutin du 20 novembre. C’est un crève-cœur pour le maire actuel, pourtant très motivé, mais qui a dû se fixer de nouvelles priorités. A Mont-Tramelan, l’assemblée de décembre devra procéder à l’élection d’un nouveau maire – Martin Gyger se retire – et remplacer trois conseillers démissionnaires.

A La Ferrière, le maire Henri Bärtschi sera candidat lors de l’élection partielle du 27 novembre mais le citoyens devront se choisir au moins trois nouveaux conseillers. Enfin à Corcelles, Charles Ramseyer va tourner une longue page de son existence. L’ancien caissier de la commune et maire depuis douze ans va prendre une retraite bien méritée.

Deux duels et une inconnue

Dans d’autres communes, des personnes se profilent déjà et les mairies seront combattues. A Perrefitte – nous l’annoncions la semaine dernière – une jeune politicienne, Virginie Heyer, viendra disputer le siège du sortant Gérard Houriet. Mais ce n’est pas le seul cas. A Diesse, le départ de Francis Membrez aiguise les appétits. Deux conseillers actuels, à savoir Marie-Claude Schaller et Didier Lecomte, vont croiser le fer. A moins qu’un troisième larron s’invite à la fête.

Reste une inconnue: Champoz. Le maire André Mercerat nous a confié qu’il rendrait volontiers le tablier en décembre. Encore faudrait-il qu’un conseiller actuel manifeste son intérêt pour le siège. Une chose est certaine: si, faute de candidats, André Mercerat venait à rempiler, ce serait son ultime mandat. Le conseil de Champoz se réunira demain soir pour discuter de ces élections.

A noter qu’à Diesse, un conseiller a atteint la limite des mandats autorisés. Il devra partir. L’exécutif de Perrefitte a quant à lui enregistré une démission. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus