Bolshunov emmène un doublé russe, Baumann 15e

Les Russes ont dynamité le skiathlon 30 km des JO de Pékin en réalisant un impressionnant doublé ...
Bolshunov emmène un doublé russe, Baumann 15e

Bolshunov emmène un doublé russe, Baumann 15e

Photo: KEYSTONE/AP/Aaron Favila

Les Russes ont dynamité le skiathlon 30 km des JO de Pékin en réalisant un impressionnant doublé.

Alexander Bolshunov, meilleur fondeur des deux derniers hivers, a remporté son premier titre olympique, devant Denis Spitsov. Le Finlandais Iivo Niskanen a glané le bronze, au terme d'une course où il aura eu le mérite d'attaquer très tôt, sur les 15 premiers kilomètres en style classique, suivi seulement par Bolshunov, qui s'est ensuite envolé en skating.

Les écarts à l'arrivée sont énormes. Sur un tracé extrêmement exigeant et accidenté en altitude (1700 m), Bolshunov, 25 ans, a devancé son compatriote du même âge de 1'11'' et Niskanen de 2 minutes, tandis que le premier Suisse, Jonas Baumann, finissait 15e - un de ses meilleurs résultats dans une épreuve majeure - à près de quatre minutes et demie.

Russes guère ébranlés

Bolshunov, qui courait sous la bannière olympique du team ROC, a montré que les affaires de dopage qui n'ont cessé d'ébranler la Russie ces dernières années n'ont guère entamé la belle mécanique du fond russe. Bien qu'assez expérimenté, double vainqueur du général de la Coupe du monde (2020 et 2021) et quadruple médaillé aux JO de Pyongchang 2018 (trois fois l'argent, une fois le bronze), Bolshunov fait partie de la nouvelle garde russe et s'annonce, peut-être, comme la figure marquante de ces JO en fond. Il aura bien d'autres occasions de s'illustrer.

Bolshunov, par ailleurs détenteur du titre mondial de skiathlon, revient néanmoins d'assez loin, après deux opérations aux gencives subies juste avant l'ouverture de la saison.

Les Norvégiens, les battus du jour, terminent au pied du podium avec Hans Christer Holund (4e) et Paal Golberg (5e).

Les Suisses ont skié conformément aux attentes. Un temps à la lutte pour une place dans les douze premiers, Baumann a un peu fléchi sur la fin mais a précédé de sept places le Valaisan Candide Pralong (22e). Ce dernier obtenu son meilleur résultat olympique, quatre ans après une 29e et une 30e place à Pyongchang. Jason Rüesch est arrivé 27e. Dario Cologna n'était pas au départ. Il débutera vendredi sur le 15 km en classique.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus