Lena Häcki en délicatesse avec son arme

Lena Häcki s'en voudra d'avoir tant fauté au tir. L'Obwaldienne a excellé à ski lors de la ...
Lena Häcki en délicatesse avec son arme

Lena Häcki en délicatesse avec son arme

Photo: KEYSTONE/AP/Carlos Osorio

Lena Häcki s'en voudra d'avoir tant fauté au tir. L'Obwaldienne a excellé à ski lors de la mass-start des JO, mais ses erreurs en rafale au tir (9 tours de pénalité) l'ont reléguée au 16e rang.

A Zhangjiakou, Lena Häcki a démontré encore une fois son potentiel et amélioré quelque peu le bilan extrêmement terne des biathlètes suisses jusque-là à ces Jeux. Malgré un départ parfait, elle a cependant mal géré la suite et laissé filer l'occasion de réaliser un résultat flatteur au terme des 12,5 km.

Elle a commis plus de fautes au tir (9) que toutes les autres concurrentes du top 20. Dans ces conditions, son retard sur la nouvelle championne olympique, l'inattendue Française Justine Braisaz-Boucher (4 fautes), apparaît limité (2'56).

La native d'Albertville a fait la nique aux stars norvégiennes en s'imposant devant Tiril Eckhoff (à 34''), qui décroche sa huitième médaille olympique en carrière, et Marte Olsbu Roeiseland, qui, elle, obtient un cinquième podium à ces JO (trois fois l'or).

Ce succès s'apparente à une sensation. Braisaz-Boucher s'était classée 48e du sprint et 40e de l'individuelle à Pékin et avait déclaré forfait pour la poursuite. Elle avait une première fois fait parler d'elle avec une médaille de bronze en individuel aux Mondiaux 2019.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus