Toujours à la recherche de la perle rare

Le Volleyball Franches-Montagnes fonctionne sans président depuis plus de quatre mois
Toujours à la recherche de la perle rare

Le Volleyball Franches-Montagnes fonctionne sans président depuis plus de quatre mois

L'absence de président n'empêchera pas le Volleyball Franches-Montagnes de disputer un derby face au NUC ce samedi en Ligue A. L'absence de président n'empêchera pas le Volleyball Franches-Montagnes de disputer un derby face au NUC ce samedi en Ligue A.

Club de Ligue A cherche président. C’est la réalité que vit le Volleyball Franches-Montagnes. Il n’a plus d’homme fort à sa tête depuis le 20 septembre dernier. Ce soir-là, Loïc Chapuis a signifié son départ lors de l’assemblée générale du VFM. Depuis, cinq personnes œuvrent au sein du comité taignon. Des commissions ont été développées pour le décharger. Ce quintette gère la planification et l’organisation stratégique du club. « Ce n’est pas suffisant », clame Bertrand Faivet, le vice-président du VFM. « Il nous faut un président et, dans l’idéal, un membre pour gérer le secrétariat, le marketing et la communication », détaille-t-il. Si des contacts ont eu lieu ces derniers mois, la perle rare n’a pas encore été trouvée. « Ça ne prétérite pas la bonne marche du club », assure Bertrand Faivet. /msc

Entretien avec Bertrand Faivet


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus