Berne revoit sa stratégie sur l’asile

Le canton de Berne réorganise sa stratégie dans le domaine de l’asile. Le Conseil-exécutif ...
Berne revoit sa stratégie sur l’asile

Le Conseil-exécutif prévoit de réorganiser le domaine de l’asile. Le but est d’optimiser les procédures et de faciliter l’intégration des personnes admises à titre provisoire

La formation du Conseil-exécutif dès le 1er juillet 2016. La formation du Conseil-exécutif dès le 1er juillet 2016.

Le canton de Berne réorganise sa stratégie dans le domaine de l’asile. Le Conseil-exécutif indique jeudi avoir adopté les détails de cette nouvelle conception. Jusqu’à présent, la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale prenait uniquement en charge les réfugiés reconnus, avec cette réorganisation elle sera aussi responsable des requérants d’asile, tandis que la Direction de la police et des affaires militaires se concentrera sur l’aide d’urgence et l’exécution des renvois. Le but est de simplifier le domaine de l’aide sociale en matière d’asile et d’augmenter le taux d’intégration des personnes admises à titre provisoire de 5%.

 

Des collaborations simplifiées

Le Conseil-exécutif souhaite collaborer avec cinq partenaires régionaux pour mettre en place sa stratégie. Ceux-ci seront notamment responsables de l’hébergement et de la coordination de l’intégration

L’affaire devrait être traitée par le Grand Conseil lors de la session de novembre. La restructuration sera mise en œuvre par étapes jusqu’en 2020.

 

Un nouveau modèle d’intégration

Une fois cette réorganisation terminée, le Conseil-exécutif entend déployer son nouveau modèle en matière d’intégration. L’objectif est de permettre aux personnes admises à titre provisoire de trouver un travail le plus rapidement possible, car la Confédération prévoit de diminuer de 10% les moyens qu’elle met à disposition dans ce domaine. Les mesures d’intégration seront renforcées de manière ciblée, notamment par un enseignement de langue professionnel, Les personnes admises à titre provisoire et les réfugiés reconnus auront par ailleurs l‘obligation de faire des efforts en vue d’acquérir rapidement les connaissances linguistiques et les compétences de base nécessaires.

Le gouvernement bernois présentera ce programme à la Confédération pour conclure une convention-programme d’ici la fin de l’année et obtenir ainsi des subventions fédérales. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes