La Nati veut se rassurer avant l’Euro

A huit jours du début de la compétition en France, l’équipe de Suisse affronte vendredi soir ...
La Nati veut se rassurer avant l’Euro

Vladimir Petkovic Vladimir Petkovic et l'équipe de Suisse vont préparer l'Euro face à la Moldavie (photo: archives).

A huit jours du début de la compétition en France, l’équipe de Suisse affronte vendredi soir la Moldavie à Lugano (18h00) pour son dernier match de préparation. Alors que la Nati reste sur trois revers consécutifs en 2016, l’objectif sera avant tout de se rassurer face à une modeste nation seulement 159ème au classement FIFA. « C’est important de gagner car cela donne tout de suite une impression positive. Il ne faudra pas seulement gagner, mais aussi appliquer tout le travail réalisé lors de la préparation ces deux dernières semaines. Mentalement il faudra être prêt, comme si on jouait déjà l’Albanie », confie le milieu de terrain Valon Behrami.

S’envoler pour la France lundi prochain avec une victoire en poche permettrait à cette Nati d’engranger un peu de confiance. L’opposition face à la Belgique a certes laissé entrevoir de belles promesses mais c’est bien la défaite qui était au bout. C’est pourquoi le sélectionneur Vladimir Petkovic a posé ses exigences pour ce match face à la Moldavie : « Pour un entraîneur ce n’est jamais un match amical. Le message que je vais transmettre à mes joueurs, c’est que ce match est très important. On se doit de le gagner pour créer de l’enthousiasme autour de la sélection et préparer au mieux le premier match de compétition contre l’Albanie dans huit jours ».

Un onze proche de l’équipe type ?

Pour cette dernière répétition générale, le « Mister » a affirmé qu’il allait aligner « la meilleure équipe possible ». Si la composition devrait logiquement se rapprocher d’une équipe type, les 5'500 spectateurs attendus au Stadio Cornaredo ne devraient pas non plus découvrir le onze de parade qui débutera l’Euro. En effet, le défenseur Johan Djourou a dû écourter sa séance d’entraînement après un choc hier et apparait incertain. Haris Seferovic est quant à lui suspendu suite à son carton rouge écopé contre la Belgique il y a quelques jours. On pourrait en revanche revoir à l’œuvre la pépite Breel Embolo que Vladimir Petkovic estimait ce jeudi « revenu à 100% de ses moyens ». L’occasion pour cette jeunesse que l’on dit pétrie de talent de monter en puissance avant que les choses sérieuses ne commencent. /jpi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus