Le HCFM en demi-finale

Le HC Franches-Montagnes dans le dernier carré. Les hockeyeurs francs-montagnards de 1re ligue ...
Le HCFM en demi-finale

 Nicolas Boillat et le HCFM filent en demi-finale. (photo: Mauricette Schnider)

Le HC Franches-Montagnes dans le dernier carré. Les hockeyeurs francs-montagnards de 1re ligue se sont qualifiés pour la demi-finale des play-off jeudi soir. Ils ont battu la réserve de Genève-Servette 5-1 (0-0 ; 3-1 ; 2-0) à domicile devant 285 spectateurs lors du 5e acte de la série de quart de finale. Les Taignons remportent donc cette série 3-2 et affronteront la formation de Guin dès samedi en terres fribourgeoises.

Un HCFM tendu…

Le début de partie a été laborieux pour les locaux. La troupe de Martin Bergeron s’est montrée crispée et n’a pas joué l’esprit libéré. Les visiteurs ont alors pris la rencontre à leur compte. Le gardien du HCFM, Thomas Hentzi, a réalisé les arrêts nécessaires pour maintenir son équipe à égalité jusqu’au terme de la première période. L’orage était passé.

… puis la délivrance

Laurent Emery et ses coéquipiers sont revenus sur la glace avec de meilleures intentions dès l’entame du tiers-temps intermédiaire. Gaëtan Siegrist a notamment vu son essai s’écraser sur le transversale de la cage adverse (23e). La délivrance est venue de la crosse de Léo Gygax, suite à un exploit personnel : il a contourné le but genevois avant de battre le portier genevois entre les jambières. Cette réussite a donné des ailes aux Francs-Montagnards qui ont parfaitement su gérer les situations spéciales : Joan Siegrist a doublé la mise quelques minutes plus tard (28e) en infériorité numérique. Malgré la réduction du score visiteuse (31e), Joan Siegrist y allait de son doublé (33e) en avantage numérique cette fois-ci.

Jouer l’horloge

Dans le troisième « vingt », le HCFM a reculé et a subi le jeu. Mais en face, les Genevois n’avaient pas les arguments suffisants pour combler leur passif face à des locaux qui ont géré leur acquis. Nicolas Boillat (53 et 56e) donnait une allure plus sévère au tableau, les deux fois en supériorité numérique. Cet attaquant est en pleine confiance, lui qui a inscrit huit réalisations en cinq parties durant le premier tour des séries finales.

Le brassage de lignes de Martin Bergeron

Pour cet acte cinq décisif, l’entraîneur du HCFM, Martin Bergeron, avait modifié sa composition d’équipe et notamment ses deux premiers blocs : Joan Siegrist, Nicolas Boillat et Mathieu Brahier composait une triplette alors que le deuxième trio était composé de Gaetan Siegrist, Michaël Rothenmund et Loris Schlüchter. Une tactique osée mais payante. /bbo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus