« De la tristesse, de la joie et de la fierté »

Les sentiments étaient nombreux à se combiner, à se chevaucher lorsque la sirène a retenti ...
« De la tristesse, de la joie et de la fierté »

Martin Bergeron quitte le HC Franches-Montagnes avec le coeur lourd, après avoir passé huit saisons au Centre de Loisirs

Les sentiments étaient nombreux à se combiner, à se chevaucher lorsque la sirène a retenti jeudi soir à Malley, entre « tristesse, joie et fierté ». L’aventure au HC Franches-Montagnes a pris fin jeudi soir pour Martin Bergeron. Le HCFM s’est incliné 4-3 à Lausanne contre Star Forward, lors de l’acte décisif des quarts de finale des play-off de 1re ligue de hockey sur glace. Le Québécois a passé huit saisons à la bande de l’équipe fanion. Il en dresse un bilan extrêmement positif. « On m’a toujours dit que les Taignons étaient des travailleurs, je peux vous dire que c’est ce que j’ai constaté en huit ans à Saignelégier », salue-t-il. Il souligne aussi la progression du HCFM avec l’apothéose de 2014 et le titre de champion romand.

 

« Ils pourraient être mes enfants »

Martin Bergeron a aussi insisté sur sa volonté de maintenir une bonne ambiance dans le vestiaire pendant les huit exercices qu’il a effectués à Saignelégier. « J’aime mes joueurs même si des fois je les ai haïs. Ils pourraient être mes enfants depuis le temps que je suis là », rigole le mentor québécois.

 

Dans un club de 2e ligue ou dans un mouvement junior

L’avenir de Martin Bergeron se dessine encore avec un sifflet dans la bouche et une canne en main. L’entraîneur a reçu plusieurs propositions et devrait y donner suite d’ici mi-mars. Il a notamment eu une touche avec Université Neuchâtel, sans y donner suite. Il va se concentrer sur un club de la région qui milite en 2e ligue ou sur un mouvement junior.

 

Le bilan du président est « satisfaisant »

Le président du HC Franches-Montagnes, Moïse Berberat, tire un bilan « satisfaisant » de la saison écoulée. Selon lui, son équipe a déjà créé la surprise en tenant la dragée haute à l’équipe de Star Forward. Pour le prochain exercice, Moïse Berberat insiste sur la volonté du club de former au mieux et d’intégrer les jeunes dans les équipes actives. Le HCFM est aussi sur le point de finaliser l’arrivée d’un nouvel entraîneur et de plusieurs joueurs. /mle

Les sentiments de Martin Bergeron

Martin Bergeron revient sur ses moments forts


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus