La fièvre du Black Friday s'empare des Suisses

De plus en plus de magasins proposent des rabais ce vendredi. Beaucoup de Suisses en profitent ...
La fièvre du Black Friday s'empare des Suisses

De plus en plus de magasins proposent des rabais ce vendredi. Beaucoup de Suisses profitent de ce "vendredi noir" pour faire leurs achats de Noël

Le Black Friday, un concept venu des Etats-Unis, est l'occasion de grosses promotions dans les magasins. (Image : Pixabay) Le Black Friday, un concept venu des Etats-Unis, est l'occasion de grosses promotions dans les magasins. (Image : Pixabay)

Les Suisses profitent du Black Friday pour faire leurs achats de Noël. C’est en tout cas ce qu’a montré un sondage réalisé par le site cadeaux24.ch. Le phénomène, importé des Etats-Unis, n’a fait que grandir ces dernières années. Et les consommateurs sont nombreux à chercher les bonnes affaires ce vendredi : les magasins et sites de vente sont pris d’assaut, parfois encore plus qu’à la période de Noël. Dans la région aussi, les commerçants s'y sont mis, y compris les garages et les pharmacies. Du multimédia aux jouets, en passant par la cosmétique et les voitures, les acheteurs bénéficient donc de rabais dans de nombreux domaines. 


Forte affluence

Le succès est au rendez-vous, dans les magasins et sur le web : le site spécialisé cadeaux24.ch est par exemple 30 à 50 fois plus visité qu'un jour normal lors du Black Friday, et environ 10 fois plus qu’à la période des fêtes. Selon le sondage, les acheteurs sont là pour trouver des cadeaux : plus de la moitié y vont pour faire leur shopping de Noël, et un quart passent commande. Ces clients ont un budget moyen d’environ 300 francs, pour l'ensemble de leurs cadeaux.

Parmi les différentes options, les bons cadeaux pour des expériences ont particulièrement la cote, comme le relève le Jurassien Christophe Petignat, responsable romand du site cadeaux24.ch. Il remarque que les Suisse ont tendance à préférer offrir une activité plutôt qu’un objet, ce qui évite selon lui d’encourager la surconsommation.


Critiques du consumérisme

Le phénomène du Black Friday est justement critiqué pour cette surconsommation. Mais cette année, les alternatives fleurissent, comme le « Fair Friday », le vendredi équitable, une initiative adoptée par une centaine de magasins en Suisse Romande. Les clients peuvent arrondir le montant de leurs achats, et les bénéfices vont à Caritas, pour son programme de lutte contre la pauvreté. Autre initiative en France, le « Green Friday ». Il incite les commerçants participants à verser un pourcentage de leurs ventes au profit d’association, et met l’accent sur des modes de consommation plus responsables. /nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes