Berne, Jura et Cameroun partenaires pour l’agriculture

Douze nouvelles classes ont été inaugurées la semaine dernière dans un institut agricole camerounais ...
Berne, Jura et Cameroun partenaires pour l’agriculture

Douze nouvelles classes ont été inaugurées la semaine dernière dans un institut agricole camerounais, financées notamment par les cantons de Berne et du Jura

L'inauguration des nouvelles classes s'est déroulée en présence notamment du chargé d’affaires de l’Ambassade de Suisse au Cameroun Andreas Maager, du directeur de l’institut d'Obala Louis Ndjié et d'Olivier Girardin, directeur de la Fondation rurale interjurassienne (photo : Fédération interjurassienne de coopération et de développement). L'inauguration des nouvelles classes s'est déroulée en présence notamment du chargé d’affaires de l’Ambassade de Suisse au Cameroun Andreas Maager, du directeur de l’institut d'Obala Louis Ndjié et d'Olivier Girardin, directeur de la Fondation rurale interjurassienne (photo : Fédération interjurassienne de coopération et de développement).

Coup de pouce au Cameroun pour former les agriculteurs de demain. Les cantons de Berne et du Jura ainsi que la Fédération interjurassienne de coopération et de développement ont financé la création de salles de classe dans un institut agricole du sud du pays. L’inauguration s’est déroulée la semaine dernière, annoncent ce vendredi les différentes organisations et la Fondation rurale interjurassienne, porteuse du projet.


Répondre à la « forte demande »

Un nouveau bâtiment scolaire est sorti de terre grâce à un partenariat suisso-africain en faveur de l’agriculture. L’institut agricole d’Obala compte désormais douze classes supplémentaires qui pourront recevoir 600 étudiants. Un nouvel outil pour « accueillir dans de bonnes conditions les 1'500 élèves, jeunes agriculteurs et étudiants en agronomie », précise le communiqué.

Des jeunes de nombreux pays africains fréquentent l’institut camerounais. La gestion d’une « demande trop forte » est le principal défi de l’école qui a formé plus de 2'000 diplômés depuis près de 20 ans et sa création en coopération avec le canton du Jura alors que l’agriculture représente 20% du produit intérieur brut du Cameroun. L’institut met également en place des échanges entre jeunes agriculteurs en formation en Suisse et en Côte d’Ivoire. /comm-mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus