Les truites sont en nage

La santé des truites des rivières inquiète la Fédération Suisse de pêche en cette période de ...
Les truites sont en nage

La santé des truites des rivières inquiète la Fédération Suisse de pêche en cette période de forte chaleur. Une mortalité piscicole est crainte

La rivière de la Suze s'assèche avec les fortes chaleurs. La rivière de la Suze s'assèche avec les fortes chaleurs.

Les truites des rivières transpirent, elles aussi. Ces espèces de poissons sont dans une période de survie avec les fortes chaleurs. A partir de 20 degrés dans les rivières, ces poissons subissent un stress et finissent par mourir. Une mortalité piscicole est crainte par la Fédération Suisse de pêche, comme cela a été le cas en 2003. Les salmonidés manquent d’eau fraîche dans les rivières, mais d’autres raisons expliquent aussi cette situation critique, analyse Rolf Schneider, garde-pêche du canton de Berne :

Rolf Schneider: « Les truites manquent d'oxygène »

Plus les eaux sont chaudes, plus les poissons et en particulier les truites développent des maladies. Pourtant, certains poissons blancs comme les perches ne connaissent pas ce problème. De plus, le lac de Bienne est plutôt favorable à tous les poissons, en période de canicule, en contraste avec les rivières. Les explications de Rolf Schneider :

« Le fond du lac est toujours froid »

Le Centre des poissons du lac de Bienne procède à des pêches électriques pour sauver les truites. Cette pratique de dernier recours est utilisée depuis le mois de juin par le Sentier des poissons du lac à Gléresse, précise Rolf Schneider :

« La pêche électrique est la dernière solution »

Les solutions manquent pour éviter que les truites souffrent de la chaleur, estime Rolf Schneider. Ajouter des arbres et des buissons pour augmenter les surfaces d’ombrage aux bords des rivières seraient l’idéal, explique-t-il. /tch


Actualisé le

 

Actualités suivantes