HC Bienne : saison terminée pour Fey, décision mercredi pour Hiller

Blessé à Lugano mardi soir lors de l’acte IV des demi-finales de play-off, le défenseur souffre ...
HC Bienne : saison terminée pour Fey, décision mercredi pour Hiller

Blessé à Lugano mardi soir lors de l’acte IV des demi-finales de play-off, le défenseur seelandais souffre d’une fracture du péroné

Kevin Fey Kevin Fey

Le diagnostic tant redouté est tombé pour Kevin Fey. « Il a une fracture du péroné, sa saison est terminée », nous a confié le directeur sportif du HC Bienne, Martin Steinegger. Le défenseur seelandais avait été contraint de quitter ses coéquipiers à la 52e minute de jeu lundi soir à Lugano lors de l’acte IV des demi-finales de play-off de National League. Touché également à un ligament, Kevin Fey devra subir une opération ces prochains jours. « C’est un coup dur car il avait pris une nouvelle dimension cette saison. Mais il faut vivre avec ça », constatait simplement le directeur sportif biennois.

 

Menace de suspension pour Pouliot

Une absence qui pourrait être comblée par Samuel Lofquist, utilisé à seulement quatre reprises dans ces play-off. Le défenseur américain a une opportunité à saisir, surtout si Marc-Antoine Pouliot venait à être suspendu pour l'acte V ce jeudi, ce qui libérerait une place pour un étranger sur la feuille de match. En effet, la Ligue a ouvert une procédure disciplinaire contre l’attaquant canadien suite à un balayage sur un attaquant tessinois mardi soir. La décision de la Commission de discipline est attendue mercredi.

 

Hiller « c’est quand même sérieux »

C’est également ce mercredi qu’une décision sera prise quant à la participation ou non de Jonas Hiller au prochain match. Touché à la tête par un puck puis remplacé par Elien Paupe en fin de deuxième tiers, le gardien numéro 1 du HC Bienne s’est senti mal durant la nuit qui a suivi la rencontre. Prudent, le staff attend donc de voir l’évolution de son état avant de trancher. « Mais c’est quand même sérieux, quand tu vois le puck qu’il a pris, ce n’est pas rien… », commente Martin Steinegger même si Jonas Hiller n’a pas perdu connaissance suite au choc. Pas forcément très rassurant alors que l’acte V de jeudi pourrait s’avérer crucial… à défaut d’être décisif. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus