Un championnat réduit de moitié

La saison d’inline hockey commence ce week-end, alors qu’elle aurait dû être entamée mi-mars ...
Un championnat réduit de moitié

La saison d’inline hockey commence ce week-end, alors qu’elle aurait dû être entamée mi-mars. La pandémie de coronavirus a contraint la Fédération suisse à adopter une formule de championnat inédite

L'ISH Bienne et Julien Flückiger entament leur championnat samedi à domicile face à Givisiez (photo : archives Mauricette Schnider). L'ISH Bienne et Julien Flückiger entament leur championnat samedi à domicile face à Givisiez (photo : archives Mauricette Schnider).

L’attente prend fin pour les amateurs d’inline hockey. Ce samedi va être synonyme de reprise des compétitions. Le championnat de Ligue A va commencer avec cinq mois de retard suite à la pandémie de Covid-19. Mais il y aura bien un championnat pour Bienne Seelanders et l’ISH Bienne. «  Il y a eu des discussions pour annuler la saison. On a posé cette éventualité sur la table. La très grande majorité des clubs a montré sa motivation à reprendre le jeu dès que la situation sanitaire le permettrait  », explique Daniel Bietry, le président de la Fédération suisse d’inline hockey. Il a ensuite fallu revoir le mode de championnat. Et c’est une proposition des clubs qui a été adoptée. La saison régulière de Ligue A prévoit neuf matches par équipes avant d’attaquer des play-off traditionnels (quarts de finale, demi-finales et finale). Un tirage au sort a été effectué pour déterminer les formations qui se déplaceront à cinq reprises.


Les favoris au rendez-vous

Ce format pourrait bien déboucher sur quelques surprises. «  Les effectifs peuvent varier plus sensiblement que les autres années  », analyse Daniel Bietry. «  Il peut y avoir un effet de surprise en allant jouer à l’extérieur pour les équipes qui possèdent une salle  », poursuit-il. Mais au final, les grands clubs devraient répondre présent. «  Quand on arrive dans les séries finales, sur le même mode que l’an dernier, les favoris devraient pouvoir s’imposer  », prédit le président de la Fédération suisse. Une fédération qui a édicté toute une série de règles pour respecter les mesures sanitaires. Daniel Bietry est d’ailleurs très clair  : «  si un cas de Covid-19 survient dans une équipe, le championnat sera immédiatement arrêté  ». /msc

Daniel Bietry  : «  On va quand même un peu dans l’incertitude  »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus