Le HC Bienne touche le fond à Zürich

Le HC Bienne a concédé une lourde défaite 5-1 ce samedi face aux ZSC Lions à Zürich en Ligue ...
Le HC Bienne touche le fond à Zürich

 Les Biennois, ici Makay Holdener et Mauro Dufner, se sont perdus sur la glace zürichoise.

Le HC Bienne a concédé une lourde défaite 5-1 ce samedi face aux ZSC Lions à Zürich en Ligue A de hockey. Complètement amorphes dans le premier tiers, les hockeyeurs seelandais concèdent leur deuxième défaite du week-end, la neuvième sur les dix derniers matchs de championnat.

Alors qu’une réaction était attendue de la part des hommes de Kevin Schläpfer au lendemain d’un revers à domicile contre Langnau, le tableau affichait déjà 2-0 après seulement six minutes de jeu. Mathias Sjögren (3e) puis Patrick Geering (6e) étaient déjà passés par là pour faire chavirer de bonheur le Hallenstadion. Ce premier tiers se transformait vite en calvaire pour le HCB lorsque Mathias Joggi écopait d’une pénalité majeure pour une charge contre la tête du top scoreur zürichois Roman Wick. Puis un puck mal appréhendé par le gardien Jonas Hiller permettait à Inti Pestoni de donner trois longueurs d’avance aux locaux (18e) et le score prenait des allures de correction.

Le staff technique sous pression

Les Biennois ne s’en sont jamais remis et de révolte il n’y en a pas eu. Face à des zürichois disciplinés (seulement trois pénalités sur l’ensemble de la partie), Bienne n’a opposé que de timides offensives sans grande inspiration. La ligne arrière a éprouvé toutes les peines du monde à sortir les pucks proprement. Les courses et les contacts ont cruellement manqué de conviction. Profitant de cette léthargie, Pius Suter s’offrait un doublé (40e, 51e) et la réduction de l’écart de Gaëtan Haas en toute fin de partie n’a pas suffit à sauver les apparences. Au classement le HC Bienne se retrouve désormais à quatre longueurs du huitième, Lugano. Le traumatisme est tel que le staff technique s’est isolé durant de longues minutes à l’issue de la partie afin de débriefer cette soirée et ce week-end cauchemardesque. « Il va falloir trouver des solutions. Oui, il ne faut pas nier que l’on sent une certaine pression », a concédé l’entraîneur assistant Dino Stecher après le match tout en confirmant que Kevin Schläpfer n’abdiquait pas. Mais l’entraîneur appelle de ses vœux une réaction d’orgueil dès mardi à Genève. /jpi

L'entraîneur assistant du HCB Dino Stecher demande une remise en question


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus