Bienne fait le boulot face à Langnau

Sans être génial, le HC Bienne a dominé Langnau 4-1 vendredi soir à la Tissot Arena et défiera ...
Bienne fait le boulot face à Langnau

Sans être génial, le HC Bienne a dominé Langnau 4-1 vendredi soir à la Tissot Arena et défiera Zurich samedi dans un duel au sommet pour la première place

Le duel de buteurs entre Yannick Rathgeb et Harri Pesonen illustre un match qui ne restera pas dans les annales. (Photo : Georges Henz) Le duel de buteurs entre Yannick Rathgeb et Harri Pesonen illustre un match qui ne restera pas dans les annales. (Photo : Georges Henz)

Bien loin de rendre sa meilleure copie de la saison, le HC Bienne a néanmoins fait le boulot face à Langnau vendredi soir à la Tissot Arena. Trois jours après leur victoire en prolongation face à Augsbourg en Ligue des Champions, les Seelandais ont dominé les Emmentalois 4-1 en National League. Ils reviennent à deux points du leader, Zurich, qu’ils iront défier ce samedi au Hallenstadion.


Festival d'imprécisions et de déchet technique

Mais tout n’a pas été parfait et encore moins facile. Logiquement mené au score après dix minutes jeu et un but de Harri Pesonen, le HC Bienne s’en est remis à son power-play pour se sortir de ce mauvais pas. Sur sa première situation de supériorité numérique, un coup de canon à la bleue de Yannick Rathgeb a permis aux Biennois de recoller rapidement dès la 14e minute. La suite a tourné au festival du cafouillage avec des Seelandais plombés par un déchet technique inhabituel et des difficultés criantes à la relance face à des Emmentalois guère plus inspirés.

Yannick Rathgeb n'avait plus marqué depuis le 28 septembre en National League

Bienne passe trois buts en power-play

Si Toni Rajala a donné l’avantage au HCB à 5 contre 4 à la 47e, le HCB ne s’est mis à l’abri qu’à quatre minutes de la fin du match lorsque Mike Künzle a conclu un bon travail de l’attaquant finlandais pour signer le 3-1… à nouveau en power-play ! Peter Schneider a ensuite profité de la cage vide dans les derniers instants pour donner au score des allures flatteuses. Une réussite maximale qui vient tout de même couronner un dernier tiers de bien meilleure facture comme le démontrent les 16 tirs cadrés biennois contre 5 seulement pour Langnau. Sans être génial, les Seelandais ont donc fait le job et ont pris leur ticket pour une « bagarre pour la première place » dès ce samedi. /jpi

Bienne a montré du déchet technique reconnaît Marc-Antoine Pouliot


Actualisé le