Drôle de sortie pour Mathieu Tschantré

L’attaquant et capitaine emblématique du HC Bienne tire sa révérence sur une saison inachevée ...
Drôle de sortie pour Mathieu Tschantré

L’attaquant et capitaine emblématique du HC Bienne tire sa révérence sur une saison inachevée mais pourrait passer la barre symboliques des 900 matches sur un jubilé lors du prochain exercice

Mathieu Tschantré tire sa révérence au hockey suisse sur une saison inachevée. (Photo : Jonathan Vallat) Mathieu Tschantré tire sa révérence au hockey suisse sur une saison inachevée. (Photo : Jonathan Vallat)

Mathieu Tschantré ne s’attendait pas à ça pour sa fin de carrière ! La fin de saison prématurée de National League a sonné également la retraite de l’attaquant et capitaine emblématique du HC Bienne. Il avait annoncé dès le début de saison qu’il tirerait sa révérence à l’issue de la saison. Après 20 années dans le club seelandais, Mathieu Tschantré s’arrête avec 899 matches sous le maillot biennois au compteur. « Oui je suis déçu parce que j’aurais bien aimé joué ces play-off. Mais soyons réaliste, le hockey n’est pas ce qu’il y a de plus important en cette période de crise. Martin Steinegger (NDLR le directeur sportif du HCB) m’a fait l’offre la semaine passée de m’offrir un dernier match la saison prochaine pour passer les 900 matches. Mais c’est un peu tôt pour y réfléchir. Le plus important c’est la santé, pas ces 900 matches », confie le capitaine alors que toute son équipe a été placée en quarantaine après la contamination de son entraîneur Antti Törmänen.

Mathieu Tschantré : « Le hockey n'est pas le plus important en ce moment »

Mathieu n’aura porté que le maillot seelandais durant toutes ces années. « C’est une fierté, je n’ai aucun regret de ne pas être allé voir ailleurs », lance encore celui qui portait le numéro 12. La suite de sa carrière se passera désormais dans le monde de la finance dans lequel il évolue déjà depuis une année. Quant à savoir si le puck lui manquera, il n’exclut pas de rechausser les patins en amateur. « Peut-être un jour. Mais pas tout de suite ». /jpi

Mathieu Tschantré : « Je ne regrette rien »