Le HCB égalise… à la Biennoise !

Grâce à un but inscrit à 7 secondes de la fin du temps règlementaire, le HC Bienne a battu ...
Le HCB égalise… à la Biennoise !

Grâce à un but inscrit à 7 secondes de la fin du temps règlementaire, le HC Bienne a battu Genève sur le fil 3-2 dimanche soir à la Tissot Arena et revient à 1-1 dans cette série finale des play-off de National League

Auteur d'un doublé dimanche soir, Damien Brunner a déjà inscrit trois buts dans cette finale des play-off ! (Photo : Georges Henz) Auteur d'un doublé dimanche soir, Damien Brunner a déjà inscrit trois buts dans cette finale des play-off ! (Photo : Georges Henz)

Acculés sur leur but depuis une dizaine de minutes alors que le score est de 2-2, les Seelandais sortent un dernier puck à une quinzaine de secondes de la sirène finale. Luca Cunti, de retour de maladie, se faufile à gauche et son centre trouve une déviation lumineuse de Damien Brunner qui termine au fond à 7 secondes de la fin. « On n'aime pas faire des heures supp’ », plaisante le défenseur Yannick Rathgeb. Une fois de plus cette saison, après des scénarios similaires en quart contre Berne et en demie contre Zurich, le HC Bienne est parvenu à trouver un chemin improbable pour s’extirper d’une situation délicate et s’imposer 3-2, sur le fil, face à Genève dans cette deuxième manche de la finale des play-off de National League. Une victoire ô combien précieuse, sans doute douloureuse pour le moral de l’adversaire, qui permet aux Biennois d’égaliser à 1-1 dans cette série au meilleur des sept matches.

Yannick Rathgeb : « Gagner comme ça, c'est dur mentalement pour l'adversaire »

Bienne dynamite la défense genevoise en 31 secondes

D’une intensité folle, ce premier match d’une finale à domicile dans l’histoire du HCB avait démarré sur les chapeaux de roue. Grâce à un jeu léché et supersonique dès les premières secondes, Fabio Hofer et Damien Brunner ont fait sauter le coffre genevois à 31 secondes d’intervalle pour donner deux longueurs d’avance à leur équipe après moins de deux minutes de jeu dans une patinoire surchauffée et déjà en délire. La réduction de l’écart de Marco Miranda à 2-1 une minute plus tard a ramené tout ce joli monde sur terre. Si les deux formations ont eu leurs temps de domination sur ce match, avec un léger avantage genevois, le HC Bienne a eu les occasions les plus franches et aurait pu se mettre à l’abri plus tôt dans un deuxième tiers où il a patiné près de deux minutes à 5 contre 3, galvaudant totalement cette aubaine.

Genève recourt au vice...

En tentant d’imposer un jeu âpre, vicieux et ponctué de coups bas, Genève-Servette, privé de Sami Vatanen blessé lors du premier match, a repris la main dans le dernier tiers. Les 6’562 spectateurs se préparaient alors à une longue soirée après l’égalisation de Roger Karrer à la 57e avant que Brunner - déjà trois buts dans cette finale - ne fasse exploser les tribunes contre toute attente. « On le prend très volontiers. 1-1 dans la série, ça a plus de gueule que 2-0 pour Genève. C’est une bonne réaction mais qui se joue à pas grand-chose… », conçoit le capitaine Gaëtan Haas. Dans la bataille, Bienne a perdu Mike Künzle, victime d’un vilain coup et sorti boitillant en cours de match tandis que Luca Hischier était curieusement (info ou intox ?) annoncé surnuméraire. Des hommes que le staff seelandais espère récupérer en vue du troisième match dès mardi à Genève. /jpi


Galerie photos HC Bienne - Genève-Servette

Gaëtan Haas : « Ca se joue à pas grand chose... »

Le télégramme

Bienne - Genève-Servette 3-2 (2-1 0-0 1-1)

Tissot Arena, 6562 spectateurs (guichets fermés).

Arbitres: Stricker/Tscherrig, Wolf/Urfer.

Buts: 2e (1'17) Hofer (Haas) 1-0. 2e (1'48) Brunner (Cunti, Künzle) 2-0. 3e (2'55) Miranda (Filppula, Karrer) 2-1. 57e Karrer (Bertaggia, Richard) 2-2. 60e (59'53) Brunner (Cunti) 3-2. Pénalités: 2 x 2' contre Bienne, 5 x 2' contre Genève-Servette.

Bienne: Säteri; Rathgeb, Lööv; Yakovenko, Grossmann; Schneeberger, Forster; Delémont; Hofer, Haas, Olofsson; Kessler, Sallinen, Rajala; Brunner, Cunti, Künzle; Stampfli, Froidevaux, Schläpfer; Tanner.

Genève-Servette: Mayer; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Maurer; Le Coultre, Auvitu; Völlmin; Miranda, Filppula, Winnik; Pouliot, Richard, Rod; Hartikainen, Jooris, Omark; Antonietti, Smirnovs, Bertaggia; Cavalleri.

Notes: Bienne sans Sheahan (surnuméraire), Genève-Servette sans Berthon, Praplan ni Vatanen (blessés). Genève-Servette joue sans gardien dès 59'53.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus