Le HC Bienne se démène, mais cale encore

Malgré une réaction visible et après être revenus trois fois au score, les Seelandais ont concédé ...
Le HC Bienne se démène, mais cale encore

Malgré une réaction visible et après être revenus trois fois au score, les Seelandais ont concédé ce mardi à domicile une quatrième défaite d’affilée 5-4 après les tirs au but face à Ambri-Piotta et s’enfoncent dans une crise de confiance

Le dépit se lit sous les casques seelandais, ici lors du 3-2 signé Diego Kostner. (Photo : Georges Henz) Le dépit se lit sous les casques seelandais, ici lors du 3-2 signé Diego Kostner. (Photo : Georges Henz)

Le HC Bienne aura beaucoup essayé, sera passé par tous les états… pour finalement s’incliner encore 5-4 après les tirs au but face à Ambri-Piotta à domicile ce mardi en National League. Le finaliste de la saison passée cumule les statistiques qui illustrent sa crise de confiance : quatrième défaite d’affilée, la sixième en sept matches, une dixième place indigne de son statut avec déjà 10 points de retard sur la tête du classement, et zéro pénalty marqué en trois séances de tirs au but (contre Ajoie, Langnau et Ambri).


Bienne ne se laisse pas démonter

Les Seelandais ont pourtant affiché une réaction en dominant un premier tiers ponctué par l’ouverture du score de Tino Kessler en power-play. Puis ils ont trouvé les ressources pour réagir après chaque coup dur. Gaëtan Haas (30e) puis Robin Grossmann (50e) ont égalisé alors que les Tessinois avaient repris l’avantage. Bienne ne s’est pas laissé démonter par l’exclusion de Toni Rajala à la mi-match pour un coup de canne dans l’entrejambe d’un adversaire. Et lorsque Jesse Virtanen a planté la banderille du 4-3 à une minute du terme, Gaëtan Haas a encore ramené son équipe à la vie à 16 secondes de la sirène pour arracher une prolongation. « Si on continue de jouer comme ça, ça va rentrer et libérer tout le monde », glisse le double-buteur Gaëtan Haas pour souligner les progrès de son équipe.

Gaëtan Haas : « Avec 50 shoots, tu peux jouer le système que tu veux, il faut les mettre au fond »

Quand ça ne veut pas...

Paradoxalement, malgré quatre buts marqués, les fines gâchettes seelandaises butent encore trop souvent sur le portier adverse (50 tirs à 21) ou les poteaux. Ultime coup de poker tenté par Petri Matikainen, l’entrée de Harri Säteri dans les cages pour les tirs au but n’aura pas eu l’effet escompté et envoie un drôle de message à Joren Van Pottelberghe. Il faudra vite faire des points, si possible dès vendredi face à Kloten, « parce qu’il ne faut pas laisser partir le train devant », résume parfaitement le capitaine Gaëtan Haas. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus