Perles et Meinisberg ne veulent pas d’une aire de transit

Les citoyens de Perles et de Meinisberg n’adhèrent pas à l’idée d’accueillir des gens du voyage étrangers. Le canton de Berne avait annoncé à la fin du mois de mai avoir localisé deux aires de transit dans les alentours de Bienne. Le conseiller d’État Christoph Neuhaus a rencontré la population de ces deux communes pour expliquer cette décision. Il s’est rendu à Perles la semaine dernière et à Meinisberg mardi soir à l’occasion de leurs assemblées communales.

Les citoyens ont manifesté leur mécontentement, ils ont notamment évoqué des problèmes sanitaires ou criminels qui pourraient être engendrés. Face à ces vives oppositions, le conseiller d’État a expliqué que ces deux terrains étaient les seuls disponibles pour le moment. Christoph Neuhaus a par ailleurs rappelé que les autorités communales ont jusqu’à la fin du mois pour faire part de leur opposition. Le Conseil-exécutif examinera ensuite ces avis avant de prendre une décision définitive fin août. Le dossier passera ensuite devant le Grand Conseil, chargé de voter un crédit début 2016. /mdu

10.06.2015 - 12:16
Actualisé le 10.06.2015 - 12:16

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus