Sorvilier veut voter après Moutier

Sorvilier votera sur son appartenance cantonale. La Chancellerie du canton de Berne nous a ...
Sorvilier veut voter après Moutier

Sorvilier Sorvilier pourrait changer de canton

Sorvilier votera sur son appartenance cantonale. La Chancellerie du canton de Berne nous a confirmé avoir reçu un courrier de la commune. Les informations publiées jeudi matin au conditionnel par le Quotidien jurassien s’avèrent donc fondées.

Bruits de couloirs

La rumeur d’une décision des autorités de Sorvilier concernant une potentielle demande de vote communaliste était dans l’air depuis quelques jours déjà. Contacté vendredi dernier, le maire Henri Burkhalter s’était montré inflexible et nous avait déclaré que le Conseil municipal ne communiquerait pas à ce propos. A la question de savoir si ses citoyens n’avaient pas le droit d’être informés des décisions prises, il répondait « non, ils n’ont pas le droit, en tout cas pas pour le moment ».

Confirmation de la chancellerie

Finalement, la rumeur s’est montrée plus rapide que la communication des autorités. Le vice-chancelier du canton de Berne, Michel Walthert, nous a confirmé en fin de matinée que Sorvilier souhaitait se prononcer sur son appartenance cantonale. Il indique que la commune souhaite procéder de la même manière que Belprahon, Crémines et Grandval, à savoir par le biais d’un vote en deux temps, qui ne serait organisé que si Moutier accepte de rejoindre le canton du Jura.

Michel Walthert ajoute que ce courrier est tout à fait recevable. Les communes ont jusqu’au 24 novembre pour présenter une demande de vote communaliste. Il précise que le courrier reçu jeudi ne le « surprend qu’à moitié, puisqu’il y a deux ans, Sorvilier avait enregistré l’un des scores les plus serrés lors du vote sur l’avenir institutionnel de la région ». Les citoyens de la commune étaient un peu plus de 54% à avoir dit non à la création d’un nouveau canton composé du Jura bernois et du Jura, contre près de 72% de rejet en moyenne dans l’ensemble du Jura bernois.

La mairie de Sorvilier reste silencieuse

Le maire de Sorvilier Henri Burkhalter, de son côté, n’a pas répondu à nos sollicitations jeudi matin. La municipalité a en revanche convoqué une conférence de presse qui se tiendra vendredi. Aucune communication ne serait faite dans l’intervalle.

« Ça ne devrait pas changer grand-chose pour Court »

La commune de Court se retrouve donc prise entre Moutier et Sorvilier, qui ont toutes deux demandé le vote communaliste. Son maire, Jean-Luc Niederhauser, indique que la question d’organiser un éventuel scrutin avait déjà été discutée par le Conseil municipal, et qu’il avait été décidé de respecter le choix sorti des urnes le 24 novembre 2013. La population de Court avait alors refusé à 64,2 % la création d’un nouveau canton. Jean-Luc Niederhauser n’exclut pas que, suite à la décision de Sorvilier, un ou l’autre élu remette la question du vote communaliste sur la table. Le maire de Court estime toutefois qu’il y a peu de chance que les autorités changent d’avis. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus