Brexit: mauvaise nouvelle pour l'horlogerie

 La Fédération de l'industrie horlogère suisse craint le franc fort et un ralentissement de l'économie britannique.

Pour l’économie suisse et en particulier l’horlogerie, le Brexit ouvre une nouvelle période d’incertitude. Le président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse, Jean-Daniel Pasche, craint un essoufflement prévisible du marché britannique:

Les craintes de Jean-Daniel Pasche, président de la FH

Son uniquement disponible sur la version disponible de notre site internet. /gwe

24.06.2016 - 16:24
Actualisé le 24.06.2016 - 16:24

Actualités suivantes

Articles les plus lus