Moutier rompt avec la Conférence des maires

Moutier fait recours contre la résolution de la CMJB. La Conférence des maires du Jura bernois ...
Moutier rompt avec la Conférence des maires

Le maire de Moutier Maxime Zuber a annoncé ce matin les mesures exceptionnelles prises par les autorités prévôtoises suite aux supressions d'emplois annoncées par Tornos Maxime Zuber dénonce le non respect de l'autonomie communale (archives)

Moutier fait recours contre la résolution de la CMJB. La Conférence des maires du Jura bernois a adopté jeudi à une très large majorité un texte qui invite notamment la population de Moutier à voter en faveur du maintien de la commune dans le canton de Berne l’an prochain. Les autorités prévôtoises avaient fait savoir avant le vote qu’elles prendraient des mesures si la résolution venait à être acceptée. C’est désormais chose faite. Le maire de Moutier nous a indiqué avoir signé ce matin un recours qui sera remis à la Préfecture du Jura bernois. Maxime Zuber explique qu’il se base sur un avis de droit qui stipule que « la Conférence des maires n’a aucune compétence légale pour adresser un message à la population, en particulier à la population de communes membres. Il y a donc une violation du principe d’autonomie communale et de la séparation des pouvoirs ».

Maxime Zuber attend que la Préfecture annule cette résolution, et qu’elle ne soit pas transmise aux communes qui doivent s’exprimer sur leur appartenance cantonale. Il précise encore que le recours ne vise pas la Conférence des maires du Jura bernois, mais chaque commune qui a voté pour la résolution. Moutier va aussi cesser immédiatement toute collaboration avec la CMJB, jusqu’à ce qu’une décision juridique soit rendue.

St-Imier doit se positionner

Du côté de St-Imier, le maire Patrick Tanner s’est opposé à titre personnel contre la démarche de la CMJB. Il proposera à l’exécutif imérien de cesser toute collaboration avec cet organe. Est-ce que cette démarche ne risque pas de créer un climat de tension dans la commune, qui n’est pas concernée par le vote communaliste ? « Tout à fait, je pense que ça peut amener certaines tensions, quoi que je pense que l’on peut aborder ce débat de manière constructive et intelligente ».

Patrick Tanner ajoute que les tensions se ressentiront dans tout le Jura bernois : « une Conférence des maires prend position par rapport à une commune membre, c’est ce qui me dérange. Dans ses statuts, cette même Conférence fait référence à la défense des intérêts et de l’autonomie communale, et pour moi ce point prime. La CMJB n’avait pas à prendre position dans ce dossier ». Le Conseil municipal de St-Imier devrait discuter de ses liens avec la Conférence des maires lors d’une prochaine séance, probablement pas avant les vacances d’été, selon Patrick Tanner. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus